REVUE DE PRESSE (du Vendredi 22 mars 2019)

I ACTUALITES NATIONALES

POLITIQUE

« L’ACP » écrit à sa une :’’ L’UE prête à soutenir le Président Félix Tshisekedi dans toutes ses actions’’. Le bulletin informe que le directeur Afrique de l’UE, l’Ambassadeur Koen a déclaré, à l’issue des entretiens qu’il a eus hier avec le Chef de l’Etat, que l’UE est prête à accompagner et à soutenir le Président Félix Antoine Tshisekedi en son cabinet de travail à la Cité de l’UA.

« La Prospérité » note à sa 2ème page :’’ Félix Tshisekedi promet des solutions’’. Le quotidien indique que le Président de la Cenco et Evêque de Kisangani, Marcel Utembi qui a conduit le mercredi dernier une délégation des ecclésiastiques et des étudiants auprès du Président de la République a déclaré au sortir de cette rencontre que le Chef de l’Etat a promis son implication pour le dénouement de cette affaire en y réservant des suites favorables aux différentes demandes de la délégation.

Toujours au sujet de la corruption, « Le Phare » titre à sa une :’’Nangaa, Basengezi et son fils accusés de corruption’’. Selon la bombe lâchée hier jeudi 21 mars 2019 par le Département américain du Trésor, le Président de la Ceni, Corneille Nangaa, son vice-président, Norbert Basengezi, ainsi que le fils de ce dernier, Marcellin Basengezi, conseiller auprès de la même institution, sont frappés du gel de leurs avoirs et de transactions financières ou commerciales sur le territoire américain. Ces nouvelles sanctions s’ajoutent à celles déjà prises contre eux au sujet de l’interdiction de visas de voyages pour les Etats-Unis d’Amérique.

‘’Lutte contre la corruption : FATSHI affiche sa détermination’’ renseigne « Le Phare » à sa 5ème page. La semaine a été marquée par des accusations de corruption en rapport avec les sénatoriales organisées le vendredi 15 mars dans 24 des 26 provinces que compte le pays. À l’issue de ce vote aux résultats aussi surprenants qu’atypiques, qui ne reflétaient en rien les forces politiques en présence, notamment le poids de chacune au regard du nombre des députés provinciaux, des contestations des résultats ont été observées aussi bien dans le camp des membres du CACH dont les partisans étaient descendus dans la rue, qu’au sein du FCC, où certains leaders, à l’instar de Modeste Bahati et André Atundu.

Toujours à ce sujet, « La Tempête des Tropiques » écrit à sa 12ème page :’’lutte contre la corruption : la RDC peut recouvrer près de 75 milliards USD ‘’.Le journal informe que l’ACDRO, une organisation nationale spécialisée dans la lutte contre la corruption sous la conduite de l’expert-pays contre la corruption, José Marie-Royal Mbu, vient de monter au créneau pour réclamer les états-généraux sur la lutte contre la corruption. Un véritable fléau qui grangère les économies de nombreux pays à travers le monde, notamment la RDC, classée au top des Etats les plus corrompus de la planète .La réclamation de ces assises vient d’être formulée en cette période où le nouveau chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille.

Par ailleurs, « La Tempête des Tropiques » ’indique à sa 12ème page : ‘’Assemblée nationale : le règlement intérieur voté jeudi 21 Mars’‘. Le journal signale que le projet de règlement intérieur de l’Assemblée nationale a été voté hier jeudi 21 Mars par les députés nationaux lors d’une séance plénière organisée dans la salle des congrès du Palais du peuple. Ce vote est intervenu après l’adoption, article par article, de ce document, qui a commencé sur base du rapport de la commission spéciale chargé de son élaboration. Ainsi élaboré et adopté par les élus nationaux, ce document sera transmis à la cour constitutionnelle pour contrôler sa conformité à la Constitution.

« L’Observateur » annonce à sa 4ème page : « Si un agent de la CENI est élu, il sera invalidé par la Cour constitutionnelle ». Si un agent de la Commission nationale électorale indépendante est réellement élu, il sera invalidé par la Cour constitutionnelle ‘’, a déclaré Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de la CENI.
« La Tempête des Tropiques » annonce à sa 12ème page :’’Le député Nsingi Pululu opposé aux candidats impliqués dans la mégestion et les détournements ‘’.Le journal informe que le député national Nsingi Pululu cerveau Pitshou a proposé à ses collègues membres de l’Assemblée nationale d’exclure toutes les candidatures à l’élection des animateurs du bureau définitif des personnes qui se sont distinguées dans la mégestion de la chose publique, dans la spoliation des biens de l’Etat tels que débiteurs du Front pour la Promotion de l’industrie (FPI) et celles dont les noms figures sur la liste de Luzolo Bambi. L’élu national a formulé cette proposition dans son amendement apporté à l’article 28 du règlement intérieur de cette chambre législative, lors du débat lancé depuis le mardi 19 Mars sur ce texte.

« La Tempête des Tropiques » renseigne à sa 4ème page :’’Kyungu annonce une tournée dans les 4 provinces de l’ex-Katanga pour appeler la population à soutenir les décisions de F. Tshisekedi’’. Le journal révèle que le coordonnateur régional de l’Ensemble/Grand Katanga de Moise Katumbi était ce mercredi 20 mars en meeting dit « de vérité » à la place de la digue dans la commune de la Kenya ‘’.Devant les nombreux militants de son parti politique l’Union des Nationalistes Fédéralistes du Congo(UNAFEC ),Gabriel Kyungu wa Kumwanza a déclaré qu’il va effectuer une tournée dans les 4 provinces de l’ex Katanga pour appeler la population à soutenir le Président Félix Tshisekedi en général, et les décisions qu’il a prises au cours de la réunion interinstitutionnelle en particulier.

« Le Maximum » titre à sa une :’’ Tshibala se dresse contre les excès de Kamerhe’’. Le tabloïd indique que le Premier Ministre Bruno Tshibala a dans une correspondance adressée au Directeur de Cabinet déclaré qu’il était surpris de son initiative de surseoir l’application d’un texte juridique et donner directement une telle instruction aux dirigeants d’un organisme public sur une question qui relève de la responsabilité du Gouvernement. Sur ce, il ordonne au Ministre des Finances de poursuivre sans désemparer l’application par la DGDA de cette Taxe d’Accises.

Par contre, « La Prospérité » note à sa 3ème page : ‘’Jean Lucien Bussa condamne les actes de vandalisme des militants de l’UDPS’’. Le quotidien informe que dans une motion d’informations adressé au Bureau provisoire de la Chambre Basse du Parlement, l’élu de Budjala a exprimé son inquiétude voire sa peur à ce que ces insurrections se généralisent au point de porter atteinte à l’avenir de la liberté des élus. Sur ce, l’article 7 de notre Règlement Intérieur dispose que l’enceinte du siège de l’Assemblée Nationale est une zone neutre et inviolable.

Dans une autre colonne, « Le Phare » annonce à sa manchette :’’Le message de Diomi aux Congolais’’. Eugène Diomi Ndongala, président de la Démocratie Chrétienne, condamné en 2013 à 10 ans de prison pour viol sur 2 mineurs, a quitté la Prison Centrale de Makala hier jeudi 21 mars 2019, à la faveur d’une liberté conditionnelle obtenue dans le cadre des mesures de décrispation politique prises le 13 mars par le Chef de l’Etat,. Eugène Diomi, avant de rentrer chez lui, il s’est offert un bain de foule à travers la commune de selembao, il s’est fendu d’un message, qui, pour l’essentiel, s’est voulu d’un appel à l’unité et à la réconciliation nationale, à la conjugaison des efforts en vue de l’érection d’un Etat de droit en RDC.

« La Tempête des Tropiques » quant à elle, annonce à sa 2ème page :’’Eugene Diomi Ndongala compte poursuivre son combat politique’’. Le journal signale que peu de temps après sa sortie de prison, Diomi Ndongala, leader du parti politique la Démocratie Chrétienne (DC) a fait part de son intention de poursuivre son combat, particulièrement contre les arrestations liées aux opinions politiques des congolais. Diomi Ndongala a remercié tous ceux qui ont milité pour sa libération, notamment le Président de la République, Félix Tshisekedi, les militants de sa formation politique ; la CENCO ; ainsi que l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ).

Pour sa part, « L’Observateur » écrit à sa 4ème page : « Eugène Diomi Ndongala libéré ». Bénéficiant d’une libération conditionnelle, l’opposant Eugène Diomi Ndongala a quitté la prison de Makala le 21 mars sous les acclamations de ses militants. Condamné en 2014 à dix ans de détention pour viol sur mineures, l’opposant fait partie des prisonniers politiques libérés par le président Félix Tshisekedi.

Parlant de Lamuka, « La Tempête des Tropiques » titre à sa une :’’Lamuka s’est réuni à Bruxelles sans Moise Katumbi ‘’.Le journal signale que cinq ténors de la coalition Lamuka sont présent à Bruxelles pour prendre part à la réunion d’évaluation de cette plateforme, hier jeudi 21 Mars, ils se sont retrouvés sans Moise Katumbi, président de l’Ensemble pour le changement qui s’est fait représenter par un conseiller politique. Cette rencontre s’est tenue grâce à la médiation d’une organisation sud-africaine afin de repartir sur les nouvelles bases pour la survie de la coalition. Tous les regards sont tournés vers Bruxelles à la population congolaise sera fixée sur les nouvelles orientations de la plateforme.
« Le sort de la coalition Lamuka sera connu aujourd’hui » annonce « L’Observateur » à sa une. Martin Fayulu, Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi, Freddy Matungulu et Adolphe Muzito se sont rencontré le jeudi 21 et ce vendredi 22 mars, à Bruxelles, pour décider de l’avenir de leur coalition. L’objectif de leur plate-forme, Lamuka, est de maintenir la mobilisation en faveur de celui qui, à ses yeux, a remporté la présidentielle : Martin Fayulu.

Toujours à ce sujet, « La Prospérité » titre à sa une :’’ Lamuka : Katumbi absent’’. Le journal informe que Bemba, Muzito, Fayulu, Matungulu et Nyamwisi ont, tout de même, lancé les travaux d’évaluation au terme desquels, le sort de Lamuka sera fixé face aux vrais enjeux de l’heure malgré l’absence d’un leader clé, Moïse Katumbi.

Du côté de la Police, « L’ACP » signale à sa 5ème page :’’renforcement des dispositifs sécuritaires à Kinshasa’’. La Police Nationale Congolaise a décidée, au cours d’une réunion de commandement présidée mercredi à Kinshasa par le commissaire général de ce corps, Dieudonné Amuli, de renforcer la sécurité de la population ainsi que la lutte contre la recrudescence du phénomène ‘’Kuluna’’. Selon le porte-parole de la PNC, le commissaire général Amuli a instruit tous les commandants des polices de Kinshasa de mener des actions sur terrain tout en visant l’implantation des escadrons mobiles d’intervention dans des endroits à fortes criminalités.

‘’Un avis de recherche lancé contre le policier à la gâchette facile’’ note « Le Phare » à sa 13ème page. Des policiers indisciplinés qui gonflent les rangs, ont choisi d’exceller depuis belle lurette, dans des actes délibérés de violation de consignes, des exactions contre des citoyens et des tueries. En effet, mercredi 20 mars dernier, à Ma Campagne, un policier d’escorte est sorti du véhicule de son chef, recourir à son arme de guerre pour exiger aux automobilistes coincés comme eux dans un embouteillage, de créer un passage obligatoire en leur faveur.

« L’ACP » informe à sa 16ème page :’’Prise de fonction du nouveau Directeur général a.i de la SCTP’’. Le tabloïd révèle que le nouveau Directeur général ad intérim de la Société Commerciale des Transports et des Ports, Laya Sinsu et l’adjoint Eugène Molisho, ont pris possession de leurs nouvelles fonctions mercredi à Kinshasa, au cours d’une brève cérémonie de remise et reprise présidée par Mme Vicky Katumwa, présidente du conseil d’administration de cette entreprise, en présence de quelques experts du Conseil du Portefeuille.

« La Prospérité » indique à sa 7ème page :’’ BIAC : les agents lancent un S.O.S à Félix Tshisekedi’’. Le quotidien indique que les agents de la BIAC ont , dans la matinée de mardi 20 mars 2019, battu le pavé, quittant la direction générale de la BIAC pour se diriger vers la Cité de l’UA où se situe la résidence et le bureau actuel du Président afin de déposer un mémorandum dans lequel il y a des propositions et des solutions pour la relève de cette banque.

II. ACTUALITES INTERNATIONALES
Algérie
‘’Dans le camp Bouteflika, des soutiens fracturés’’ écrit « Le Phare » à sa page internationale. Après 19 ans de pouvoir sans partage, le clan Bouteflika est profondément ébranlé par la contestation populaire. Malgré le renoncement du président à se présenter pour un cinquième mandat, son entourage direct ainsi que l’Etat profond s’accrochent pour conserver le pouvoir tout en gardant la société civile à l’écart.
Brésil
« Le Phare » signale à sa 15ème page :’’L’ex-Président brésilien Michel Temer arrêté dans une enquête anticorruption’’. L’ancien Président Brésilien Michel Temer a été arrêté jeudi à Sao Paulo, tombant lui aussi dans les filets de la tentaculaire enquête anticorruption Lava Jato, moins de trois mois avoir quitté le pouvoir.
Italie
« L’ACP » écrit à sa page internationale :’’Un Italien d’origine sénégalaise prend des collégiens en otage’’. Un Italien d’origine sénégalaise, Ousseynou Sy, aurait agi sous le poids du désespoir et de l’amertume en faisant comme dans une tournure digne d’un film d’action, par la réalisation d’une prise d’otages de 51 collégiens.

« La Tempête des Tropiques » informe à sa 7ème page :’’l’Italie sous le choc s’interroge après le détournement d’un bus avec 51 enfants. L’Italie, sous le choc, s’interrogeait sur les circonstances ayant permis au chauffeur d’un bus scolaire d’origine sénégalaise de prendre 51 enfants en otage à Créma où un carnage a été évité de justesse. Bloqué sur l’autoroute après l’intervention des carabiniers, alertés par l’un des enfants à bord du bus, il est maitrisé après avoir incendié son bus, heureusement sans faire de blessé. Ousseynou Sy ,47 ans, Italien de nationalité sénégalaise a prémédité cet acte, une façon pour lui de venger les migrants morts en méditerranée.
Cote d’Ivoire
« La Tempête des Tropiques » écrit à sa 6ème page :’’Putsch manqué au Burkina : la cour diffuse les conversations téléphoniques ‘’.Le journal souligne qu’après l’audition des témoins l’heure est à la présentation des pièces à conviction contre les accusés dans le procès du coup d’Etat manqué de septembre 2015.Le procureur militaire a procédé à la diffusion des premiers enregistrements des conversations téléphoniques entre les principaux accusés et d’autres personnes. Durant des heures, plusieurs documents présentés comme étant des conversations entre le général Djibril Bassolé et plusieurs personnalités dont Guillaume Soro, ancien président de l’assemblée nationale ivoirienne, ont été diffusés.

Angola
« Isabel dos Santos conserve son fauteuil à Untel » annonce « L’Observateur » à sa 8ème page. La femme d’affaires angolaise, Isabel dos Santos partagera encore jusqu’à 2021 le banc du conseil d’administration de la compagnie de télécommunication Untel comme l’a annoncé mardi la compagnie.
France-Rwanda

« Le député Hervé Berville représentera Emmanuel Macron à Kigali le 7 avril » annonce « L’Observateur » à sa 8ème page. Invité par la présidence rwandaise à participer à la 25e commémoration du génocide des Tutsi au Rwanda, Emmanuel Macron ne se rendra pas à Kigali le 7 avril. C’est le député Hervé Berville qui représentera officiellement le président français, accompagné d’une délégation de parlementaires.
Bénin
« L’Observateur » annonce à sa 9ème page : « Les députés se réunissent pour sortir de l’impasse ». Réunis en plénière le 21 mars, les députés béninois devront examiner les propositions retenues par le comité paritaire pour sortir de l’impasse et parvenir à des élections législatives inclusives tel que souhaité par Patrice Talon le 6 mars dernier. La révision de la Constitution ne fait pourtant pas l’unanimité.

Retrouvez désormais la revue de presse quotidienne sur notre site Internet: ‘’occ.cd’’

SERVICE DE LA COMMUNICATION ET PRESSE

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *