REVUE DE PRESSE (du vendredi 21 décembre 2018)

I ACTUALITES NATIONALES

POLITIQUE

« L’ACP » titre à sa une :’’ La Ceni annonce le report des élections au 30 décembre 2018’’. Le tabloïd indique que le Président de la Ceni , Corneille Nangaa a annoncé hier le report des scrutins initialement prévus le 23 décembre 2018 au 30 décembre 2018 au cours d’un point de presse tenu jeudi au siège de la centrale électorale.

Pour sa part, « Le Phare » titre à sa une :’’Elections en RDC 7 jours de sursis’’. Le journal informe que le Président de la Ceni, a affirmé hier jeudi 19 décembre 2018, le report des élections présidentielle, législative nationales et provinciales pour une semaine, soit le 30 décembre. Il a indiqué lors de sa conférence de presse, que ce report est dû à l’incendie qui avait ravagé près de 8.000 machines à voter le 13 décembre 2018 à Kinshasa.

De son côté, « La Tempête des Tropiques » titre à sa une ‘’La CENI reporte les élections au 30 décembre ‘’. Le président de la CENI, Corneille Nangaa, a annoncé officiellement, hier jeudi 20 décembre, le report au 30 décembre de l’année en cours des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales qui devaient avoir lieu ce dimanche 23 décembre 2018.Un report d’une semaine ,soit sept jours par rapport à la date fixée dans le calendrier électoral, pour permettre ,à la centrale électorale de réceptionner les 5millions de bulletins de vote pour la ville de Kinshasa, dont le dernier lot, qui vient de la Corée du sud, arrive le 22 décembre, soit un jour avant le jour qui était prévu pour les scrutins.

Toujours à ce sujet, « La Prospérité » écrit à sa une :’’ 30 décembre 2018 : Nangaa s’explique’’. Le journal informe que le Président de la Ceni a tenu un point de presse hier au cours duquel il a annoncé le report des élections pour le dimanche 30 en invitant les congolais à prendre leur mal en patience. Sur ce, par la même occasion il a annoncé la fin de la campagne électorale pour ce vendredi 21 décembre à minuit.

‘’Déclaration du Procureur de la Cour Pénale internationale, au sujet des récentes violences préélectorales en RD Congo’’. annonce « Le Phare » à sa 8ème page. Le peuple congolais sera appelé aux urnes dans le cadre des élections présidentielles, législatives et provinciales. Je suis préoccupée par les tensions croissantes sur le territoire de la République Démocratique du Congo et par le risque d’une escalade de la violence, qui pourrait déboucher sur la commission de crimes graves relevant de la compétence de la CPI.

Pour sa part, « La Tempête des Tropiques » annonce à sa 2ème page ‘’violences préélectorales en RDC : la CPI prévient les auteurs ‘’.Fatou Bensouda, la procureure en cheffe de la Cour Pénale Internationale (CPI) se dit très préoccupée par les tensions croissantes en RDC et par le risque d’une escalade de violences, qui pourrait déboucher sur des crimes graves relevant de la compétence de la CPI. Dans une déclaration, elle met en garde les auteurs des violences électorales en RDC qui, répondront de leurs actes. Mme Fatou Bensouda appelle les dirigeants politiques à veiller à ce que le processus électoral et les élections se déroulent dans le calme et à ce qu’eux-mêmes, leurs partisans et sympathisants s’abstiennent de toutes violences, avant, pendant et après ces échéances.

« La Prospérité » écrit à sa 6ème page :‘’ La CPI préoccupée par les récentes violences préélectorales’’ Le journal informe que la Procureure de la CPI, Fatou Bensouda s’est dite préoccupée par les tensions croissantes sur le territoire de la RDC et par le risque d’une escalade de la violence, qui pourrait déboucher sur la commission de crimes graves relevant de la compétence de la CPI.

‘’La souveraineté nationale a montré ses limites’’. informe « Le Phare » à sa 4ème page. Le journal pense que plus d’un Congolais a tiqué hier en entendant le président de la Ceni citer les diplomates accrédité à Kinshasa dans le lot des personnalités qu’il a rencontrés pour échanger autour du report des élections présidentielles, législatives nationales et provinciales. La Ceni a-t-elle besoin, avant de décider du report des élections, des avis des diplomates étrangers, dont beaucoup se sont illustrés, ces derniers mois, par des ingérences caractérisées dans les affaires internes congolaises ?

« Le Phare » renseigne à sa 6ème page :’’Présidentielle en RDC : Dr K. Ndukuma (Ramazani)-Félix Tshisekedi- Martin Fayulu’’. Le quotidien signale que ce matin la RFI reçoit dans l’ordre, le docteur Kodjo Ndukuma, l’un de porte-paroles du candidat Emmanuel Shadary ; puis Félix Tshisekedi, opposant de l’Udps, et enfin Martin Fayulu, opposant de la coalition Lamuka. Le docteur Kodjo défend le bilan de Joseph Kabila et de 17 ans de pouvoir affirme « nous avons un programme, un projet, un rêve à partager avec les Congolais », soulignant la division de l’Opposition. Félix Tshisekedi assure que l’Opposition n’est pas divisée affirme le candidat de l’Udps. De même que Martin Fayulu qui ne cache pas ses ambitions : « je serai le président de tous les congolais ». Deux maitres-mots ; la paix et la sécurité, sinon il n’y aura pas de développement.

« La Tempête des Tropiques » renseigne à sa 2ème page ‘’Jeudi 20 décembre : Kinshasa a passé une autre journée de tension ‘’.La ville de Kinshasa a connu, hier jeudi 20 décembre, sa deuxième journée de tension. A la base de ce climat délétère, se trouve notamment l’annonce par les responsables de la CENI, de la mesure de report de la tenue des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales au dimanche 30 décembre, initialement prévues le 23 de ce mois sur toute l’étendue du territoire de la RDC, conformément au calendrier électoral du 5 Novembre 2017.Parmi les raisons de ce report, Corneille Nangaa, président de la CENI, a cité, entre autre, l’incendie de l’entrepôt contenant les matériels électoraux réservés à la ville de Kinshasa.

‘’Le Candidat Président du FCC en campagne électorale à Lodja’’ note « L’ACP » à sa 2ème page. Le bulletin informe que le candidat Président du FCC, Emmanuel Sanday est arrivé jeudi à Lodja dans la province du sankuru en provenance de Kananga dans le cadre de la campagne électorale pour le scrutin prévu le 23 décembre reporté au 30 décembre 2018.

Toujours au sujet de la campagne électorale, « L’ACP » note à sa 4ème page :’’ Mme Olive Lembe Kabila appelle la population de Boma à voter Ramazani Shadary’’. Le journal informe que Mme Olive Lembe Kabila, épouse du Chef de l’Etat, Joseph Kabila, a appelé mercredi la population de la ville de Boma, dans la province du Kongo Central à voter pour le candidat du FCC, Emmanuel Ramazani Shadary à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018 qui est reportée au 30 décembre 2018.

Toujours à ce sujet, « La Prospérité » note à sa 7ème page :’’ ‘’Fatshivit conquiert le Kongo Central et l’ex- Bandundu’’. Le quotidien indique qu’après les récentes tournées remarquables dans le Grand-Kivu n la Tshopo, le Haut-Katanga et le Grand Kasaï, les leaders de la plateforme « Cap pour le Changement », étaient au Kongo-Central et le Grand Bandundu. Dans leur discours, Felix Tshisekedi et Kamerhe ont sollicité l’électorat de ce coin de la RDC.
Par ailleurs, « Le Phare » note à sa 7ème page :’’Campagne électorale : gouffre financier pour les candidats’’. Le quotidien affirme que des milliers de candidats qui ont investi énergie et fonds importants dans ce processus électoral, gardent encore leur souffle, s’interrogeant sur l’issue à la proclamation des résultats. En effet, sur base d’une évaluation approximative des dépenses déjà engagées, bon nombre d’entre eux se sont rendus à l’évidence que les scrutins de cette année, budgétivores pour tous, ont été une aventure.

Kwilu : 15 personnes arrêtées et deux blessés après le meeting de Fayulu à Masimanimba ‘’écrit « La Tempête des Tropiques »à sa 4ème page. Le meeting de Martin Fayulu s’est globalement bien déroulé. Mais à la fin, la police a fait usage des gaz lacrymogène et des coups des fusils ont retenti pour disperser la foule. 15 personnes ont été arrêtées par les hommes en uniformes ce mercredi 19 décembre 2018 suite au fait qu’un militaire et un policier ont été grièvement blessés à cause des jets des pierres par des inciviques non identifiés dans la foule.

Revenant sur le sujet du moment, « La Prospérité » titre à sa 11ème page :’’ RDC : la campagne électorale dérape’’. Le quotidien indique la campagne électorale en RDC a pris une tournure inquiétante à quelques jours de l’unique tour de scrutin, prévu le 23 décembre et reporté au 30 décembre. Sur ce, les violences ont fait déjà 06 morts à !moins d’une semaine des élections générales.
« La Prospérité » note à sa 8ème page :’’ UNIKIN : les étudiants en vacances dès ce samedi’’. Le journal indique qu’en perspective des fêtes de fin d’année, les autorités ont décidé que les étudiants allient en vacances dès demain samedi et ne reprendront les cours que le lundi 07 Janvier.
II. ACTUALITES ITERNATIONALES
Burkina Faso
‘’La défense de Djibril Bassolé conteste l’authenticité du rapport sur les écoutes téléphoniques’’ « Le Phare » note à sa 14ème page. Au premier jour de sa comparution dans le procès de putsch manqué de 2015 au Burkina, le général Djibril Bassolé a contesté les faits qui lui sont reprochés. Ses avocats ont notamment remis en cause l’authenticité du rapport d’expertise sur les conversations téléphoniques qu’il aurait eues avec Guillaume Soro.

Côte d’Ivoire
« Le Phare » écrit à sa page internationale :’’Liberté provisoire de Gbagbo et Blé Goudé : pas de décision de la CPI avant mi-janvier 2019’’. La chambre de première instance de la CPI ne prendra pas de décision sur la mise en liberté provisoire de Lurent Gbagbo et Charles Blé Goudé avant mi-janvier 2019.
Russie
« Le Phare » note à sa 15ème page :’’Pour Poutine, l’Occident veut freiner la montée en puissance de la Russie. Vladimir Poutine a accusé jeudi les occidentaux de tout faire pour freiner la montée en puissance de la Russie, dénonçant au cours de son face à face annuel avec la presse les sanctions contre son pays et des scandales d’espionnage inventés.
Gabon
« La Tempête des Tropiques » note à sa 5ème page ‘’L’opposant Jean Ping a franchi la ligne rouge, selon le pouvoir ‘’.Le porte-parole du Parti démocratique gabonais (PDG) a affirmé que le principal opposant du Gabon, Jean Ping a franchi la ligne rouge en appelant à la confrontation avec le régime. Une ligne rouge a été franchie le samedi 15 décembre, par M. Ping qui a utilisé des mots haineux, hostiles, malveillants et violents lors d’un meeting à Libreville. Jean Ping qui se proclame toujours président élu du Gabon, avait appelé à la confrontation avec le pouvoir pour faire connaitre sa victoire à la présidentielle de 2016 face au président Ali Bongo Ondimba, au pouvoir depuis 2009 et réélu peu.
Belgique
« La Tempête des Tropiques » note à sa 7ème page ‘’démission de Charles Michel : les nationalistes flamands en embuscade ‘’.Une nouvelle crise politique se profile en Belgique. Le pays se retrouve avec un gouvernement démissionnaire, à six mois des élections régionales et fédérales. Aujourd’hui, ce serait à Bart de Wever, le maire d’Anvers et le président du parti nationaliste flamand de la N-VA, de former un gouvernement, après la démission du Premier ministre Charles Michel. En effet, dans cet imbroglio politique qui conduit le roi des belges à reprendre les rênes du royaume, les nationalistes flamands ont joué leur partition.

 

SERVICE DE LA COMMUNICATION ET PRESSE

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *