REVUE DE PRESSE (du vendredi 15 mars 2019)

I ACTUALITES NATIONALES

POLITIQUE
« L’ACP » note à sa une : ‘’Retour à Kinshasa du Président Félix Tshisekedi’’. Le bulletin indique que le Président de la République, Félix Tshisekedi a regagné Kinshasa au terme d’une mission de 48 heures à Nairobi, au Kenya où il a pris aux travaux de la 4ème Assemblée Générale des NU pour l’environnement organisée par le programme des NU pour l’environnement.
‘’ Sénatoriales : le sort de tous les candidats ce vendredi’’ note « La Tempête des Tropiques » à sa 2ème page. Le quotidien indique que les députés provinciaux se rendent ce vendredi 15 mars 2019 pour élire les 108 sénateurs devant constituer la nouvelle Chambre Haute du Parlement.
Pour sa part, « Le Phare » titre à sa une :’’Elections des Sénateurs sur fond de corruption’’. Le journal renseigne que les futurs animateurs de la chambre haute du Parlement congolais seront connus ce vendredi 15 mars à l’issue des élections au second degré qui seront organisées dans 24 des 26 provinces que compte la RDC. Les députés provinciaux, considérés comme les grands électeurs, ont l’obligation morale de choisir les sénateurs qui seront en mesure de défendre véritable les intérêts de leurs électeurs. Seulement voilà, à la veille de ce scrutin, les langues continuent de se délier pour dénoncer la corruption érigée en système par des députés provinciaux, accusés de monnayer leurs voix.

Par contre, « La Prospérité » renseigne à sa 3ème page :’’les sénatoriales décalées de 24 heures ‘’.Le journal signale que les élections sénatoriales prévues initialement pour aujourd’hui vendredi 15 Mars 2019,sont reportées de quelques heures ,soit le samedi 16 Mars 2019.Entre multiples accusations de corruption, bien avant sa mise sur pied, et les ajustements de dernière minute. Il s’agit d’un signe avant-coureur de l’annulation pure et simple de ce processus, tel que souhaité par le Procureur général près la cour de cassation. Les candidats Sénateurs de la ville-province de Kinshasa sont au nombre de 142 et les votants sont au nombre de 45, ce qui laisse de nombreuses contestations.
‘’Les nostalgiques de Mobutu réclament un dictateur’’ indique « Le Phare » à sa manchette. Le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, a fait l’objet de virulentes critiques pour être tombé, bien malgré lui, dans un dépassement de 24 heures pour la matérialisation de son engagement à libérer les prisonniers politiques et d’opinions dans un délai de 10 jours, à compter du samedi 2 mars 2019. Beaucoup, dans certains cercles politiques, soutiennent qu’il n’aurait pas les pleins pouvoirs et qu’il agirait sous la dictée d’un coach, qui ne serait personne d’autre que le Président de la République sortant.

Par ailleurs, « Le Phare » s’interroge à sa 3ème page :’’A qui profiterait un bras de fer Tshisekedi-Kabila ?’’ Deux rencontres entre le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi et son prédécesseur Joseph Kabila ont suffi pour rendre certains Congolais nerveux. La question de fond à se poser est de savoir à qui profiterait, dans le contexte actuel de la RD Congo, un pays post-conflit et économiquement sinistré, un bras de fer entre l’actuel Chef de l’Etat et son prédécesseur dans la fonction présidentielle. Quels dividendes pourrait tirer Félix Tshisekedi à donner une chasse systématique aux Kabilistes, infiltrés par de nombreux Mobutiste, qui ont du reste réussi à piller le pays, autant, sinon plus qu’eux, grâce à la magie d’allégeances dont ils gardent seuls le secret ?

« Le Soft International » informe à sa 9ème page : « L’Américain Tibor Peter Nagy est arrivé : l’étau se resserre ». Le journal renseigne qu’arrivé mercredi 13 mars, les déclarations du secrétaire d’Etat adjoint américain pour les Affaires africaines Tibor Peter Nagy Jr, vendredi 15, lors d’une conférence de presse avec l’ambassadeur US Mike Hammer, sont très attendus par la classe politique congolaise. Mercredi, il était à Goma où il a visité le centre Ebola à Goma.
‘’Tête-à-tête Félix Tshisekedi ce vendredi’’ rapporte « Le Phare » à sa 5ème page. Le quotidien révèle que le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi reçoit en audience Tibor Nagy, sous-secrétaire d’Etat américain aux Affaires Africaines aujourd’hui vendredi, 15 mars 2019. A cette occasion, il est prévu un Tête-à-tête entre les deux personnalités.

Toujours au sujet des rencontres, « La Tempête des Tropiques » titre à sa 3ème page : ‘’ Macron à F. Tshisekedi : « il faut avancer ». Le quotidien indique que les Présidents Français et congolais ont partagé mercredi 13 mars au soir un dîner avec leur homologue kenyan à Nairobi où une rencontre tripartite qui n’était pas prévue mais qui a permis au patron de l’Elysée d’évoquer les défis que doit désormais relever le nouveau président congolais. Et au journal d’ajouter que le Président français a déclaré devant la presse que les élections contestées en RDC restent dans les mémoires mais « il faut avancer ».
Dans une autre colonne, « La Prospérité » annonce à sa 13ème page :’’rencontre entre le président français et son homologue de RDC’’. Le journal révèle qu’Emmanuel Macron et Félix Tshisekedi se sont finalement rencontrés au Kenya. Les présidents français et congolais ont partagé ce mercredi 13 Mars un diner avec leur homologue kényan, à Nairobi. Une rencontre tripartite qui n’était pas prévue, mais les trois hommes ont voulu aller de l’avant. Emmanuel Macron et Uhuru Kenyatta, visiblement sur la même longueur d’onde, ont demandé à leur homologue congolais de prendre son indépendance vis-à-vis de l’ancien président Joseph Kabila, au moment où on attend toujours la nomination d’un premier gouvernement.
« L’ACP » note à sa 3ème page :’’ lutte contre la déforestation : le Président Félix Tshisekedi a appelé à la sensibilisation et à l’interdiction du déboisement dans la lutte contre la déforestation, au « sommet pour une seule planète » qui s’est tenu du 13 au 14 à Nairobi au Kenya.
Parlant de la lutte contre l’impunité, « La Tempête des Tropiques » écrit à sa 3ème page que le Ministre des Affaires Foncières, Lumeya Dhu Maleghi est révoqué pour insubordination tandis que Manikunda et Mukoko tous deux mandataires sont suspendus pour mauvaise gestion.
« La Prospérité » titre à sa une Félix Tshisekedi : ‘’La rupture en marche ‘‘. Le journal informe qu’il y a deux jours, des sanctions sévères ont été prises à l’endroit d’un ministre et de deux mandataires publics par le chef de l’Etat. Accusés de mégestion et d’insubordination, ces derniers seront automatiquement traduits en justice pour répondre de leurs actes. Il est évident qu’il faudra restaurer un Etat des droits en RDC…Seulement, reste à savoir si les méthodes actuellement usitées précéderont et généreront des solutions durables, mais aussi adaptées au contexte.
‘’ Un message du Président Angolais au Président Félix Tshisekedi’’ écrit « L’ACP » à sa 5ème page. Le tabloïd indique que le directeur de cabinet, Vital Kamerhe, a reçu en audience, jeudi au Palais de la Nation, M. José Joao Manuel, ambassadeur d’Angola en RDC, venu lui remettre un message du Président angolais, Joao Lorenco, destiné à son homologue congolais, Félix Tshisekedi en déplacement.
Revenant à ce sujet, « Le Phare » note à sa 6ème page :’’Fatshi passe à la vitesse supérieure’’. La toile congolaise était fort mal inondée en milieu de semaine par la libération des prisonniers politiques et d’opinions, un en engagement que le Président de la République, Félix Tshisekedi, avait pris lors de sa présentation de son programme d’urgence des 100 premiers jours de son mandat. Des commentaires divers ont été faits. Et une certaine agitation a été constatée dans l’opinion. Pour les uns, le délai des 10 jours expire sans que le Chef de l’Etat ait gracié les prisonniers tels qu’il l’avait promis.

« Le Soft International » revient dans un autre titre à sa 5ème page et signale : « Les opposants quittent les prisons pour être remplacés par des corrompus ». Le candidat Fatshi avait annoncé et il a appliqué. Les 200 prisons congolaises vont être vidées de tout opposant politique, objecteur de conscience et lanceur d’alerte pour être remplies de fonctionnaires et autres personnalités publiques corrompues.
De l’autre côté, « Le Soft International » indique à sa une : « Osons Congo : Audit général ». Le tabloïd estime qu’il faut à l’Etat tout auditer. L’heure a sonné plus question d’attendre. Afin que cela n’apparaisse pas comme une chasse aux sorcières, il va falloir confier le Job à un organisme international au-dessus de tout soupçon, à recruter. Le journal suggère qu’il faut commencer cet audit par la CENI qui a avalé des milliards de $US ces dernières années.
« Le Congo fréquente et est fréquenté » signale « Le Soft International » à sa 8ème page. Le journal rapporte que Félix-Antoine Tshisekedi a dépêché mardi 12 mars dans la capitale rwandaise, le DirCab Vital Kamerhe et son Conseiller spécial Sécurité François Beya pour des ultimes réglages. Fatshi participera notamment à l’Africa CEO Forum (25-26 mars). C’est Richard Sezibera, ministre rwandais des Affaires étrangères, qui a donné la nouvelle.
‘’ L’Ambassadeur des USA palpe les réalités du Kivu’’ note « La Tempête des Tropiques » à sa 2ème page. Le quotidien informe qu’un communiqué de l’Ambassade des USA en RDC signale que l’Ambassadeur des USA en RDC, Mike Hammer a visité Butembo, Bukavu, Bisie et Goma du 08 au 13 mars 2019. Sur ce, cette visite de six jours entre dans le cadre de sa mission visant à trouver les moyens pour renforcer les relations avec toutes les régions de la RDC de la meilleure façon.
II. ACTUALITES INTERNATIONALES
Rwanda
‘’ Un ancien général dénonce les « fautes » de la France’’ note « La Tempête des Tropiques » à sa 6ème page. Le tabloïd indique qu’un général de division en retraite a dénoncé les « fautes » de la France au Rwanda avant et pendant le génocide de 1994, dans un entretien à media part et Radio France.

SERVICE DE LA COMMUNICATION ET PRESSE

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *