REVUE DE PRESSE (du vendredi 08 mars 2019)

I ACTUALITES NATIONALES

POLITIQUE

« La Prospérité » titre à sa manchette :’’Enfin, le Cabinet de Tshisekedi affiche complet !’’ Le quotidien informe que le Président de la République Félix Tshisekedi, a signé une série d’ordonnances, le mercredi 6 mars et rendues public hier, jeudi 7 mars. Lesquelles ordonnances reprennent les noms de tous les autres membres qui vont composer son cabinet, selon leurs prérogatives. Le Cabinet du Chef de l’Etat est constitué de plusieurs conseillers, directions et services.
De son côté, « Africa News » informe à sa une : « Félix nomme les membres de son cabinet ». Le trihebdomadaire note que le Cabinet du Président de la République prend corps. Le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi a nommé d’autres membres de son administration à travers une ordonnance. Selon cette ordonnance, trois nouvelles têtes, hormis Eberande Kolongele, vont suppléer Vital Kamerhe, le directeur de Cabinet du Président. (Vous trouverez l’intégralité à la fin de la revue).
« Félix Tshisekedi s’entretiendra avec Emmanuel Macron » indique « L’Observateur » à sa 2ème page. Le président français qui décollera lundi 11 mars en fin de journée pour une visite à Djibouti et en Ethiopie, avant de terminer par le Kenya, rencontrera pour la première fois son homologue congolais Félix Tshisekedi ainsi que le président malgache Andry Rajoelina, en marge du One Planet Summit à Nairobi, le 14 mars.
Dans une autre rubrique, « La Tempête des tropiques » signale à sa manchette :’’Sénatoriales : virage décisif pour convaincre les députés provinciaux’’. Le journal affirme que c’est un virage décisif auquel s’engagent les candidats aux élections sénatoriales qui doivent affûter leurs armes pour convaincre les députés provinciaux afin de se faire élire. La campagne électorale pour arracher une place parmi les 180 sièges au Sénat sera lancée le 11 mars prochain dans les 24 provinces du pays, à l’exception de quelques territoires du Nord-Kivu et Yumbi dans le Mayindombe. L’Opération va se clôturer deux jours après, soit le 13 mars 2019.
De l’autre côté, « Le Phare » renseigne à sa une :’’Le Parlement à l’heure des mutuelles familiales’’. Le journal signale que l’Institution constitutionnellement chargée du contrôle de l’Exécutif national, le Parlement congolais est en passe de se transformer en un conglomérat de mutuelles familiales. Une pratique rétrograde, qui a pris timidement corps en 2011, après la révision constitutionnelle ayant fait un député national et du sénateur le propriétaire exclusif de son mandat pendant cinq ans, qu’il peut confier à son suppléant et récupérer quand il veut, et consiste à aligner, dans la case des suppléants, membres de famille biologique.
« L’ACP » note à sa une : « le FCC et le CACH disposés à gérer dans le cadre d’une coalition gouvernementale ». Le bulletin signale que les deux regroupements affirment leur volonté commune de gouverner le pays dans le cadre d’une coalition gouvernementale indique un communiqué signé conjointement par Néhémie Mwilanya pour le compte du FCC et Jean-Marc Kabund pour celui du CACH.
Parlant de l’Informateur, « Le Phare » renseigne à sa manchette : ‘’FCC-CACH : Kabund a joué le rôle d’Informateur dans les coulisses’’. Le Président intérimaire de l’Udps Jean-Marc Kabund vient d’être désigné Informateur. Le journal révèle qu’hier le secrétaire adjoint de l’Udps Augustin Kabuya a fait une mise au point à la permanence de l’Udps. D’entrée de jeu Kabuya a révélé qu’en date du 17 février 2019, le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, avait reçu son prédécesseur, Joseph Kabila à la Cité de l’UA. Selon lui, Félix Tshisekedi avait par la suite chargé Jean Marc Kabund de poursuivre les échanges amorcés peu après la mi-février. Il a par la suite, souligné que Kabund n’a jamais été désigné officiellement Informateur alors qu’un Informateur dûment désigné dispose d’un délai d’un ou deux mois pour faire le travail d’indentification de la MP, Kabund l’a réalisé en un temps record.
Pour sa part, « L’Observateur » s’interroge à sa une : « Jean Mbuyu à la Primature ? ». Le journal signale que la République démocratique du Congo ne passera pas par la case Informateur, comme l’avait pourtant laissé entendre Félix Tshisekedi, pour désigner son nouveau Premier ministre. Les deux entités (FCC et CACH) annoncent s’être mises d’accord pour avancer sur la désignation rapide d’un formateur. Le FCC détient de manière documentée, la majorité absolue à l’Assemblée nationale.
« La Tempête des tropiques » rapporte à sa une :’’Débat houleux autour de l’informateur et du formateur’’. Les recommandations des plateformes politiques, FCC et CACH, obtenues après deux jours d’âprès débats, à savoir l’autorité morale du FCC, d’accomplir les devoirs à sa charge permettant à la désignation du formateur du Gouvernement ; et au Président Félix Tshisekedi de nommer diligemment ledit formateur du gouvernement. Il y en a qui les jugent apaisantes du fait que pour eux, les deux plateformes en présence veulent voir la mise sur pied rapide du gouvernement après la Présidentielle tenue le 30 décembre dernier.
Toujours à ce sujet, « La Prospérité » titre à sa 13ème page :’’Augustin Kabuya : « Jean Marc Kabund n’a pas été nommé mais, il a joué le rôle d’Informateur ». Au vu de l’urgence qui s’est imposé, le Chef de l’Etat a ordonné au Président a.i de l’Udps de jouer le rôle d’un Informateur afin d’accélérer avec des consultations. Aucune nomination officielle n’a été faite quant à ce », a soutenu Augustin Kabuya, le secrétaire général adjoint de l’Udps.
‘’Kapika cède son fauteuil à Modeste Bahati’’. informe « Le Phare » à sa 7ème page. En exécution de l’avis du Conseil d’Etat concernant l’incompatibilité entre les fonctions de ministre et de membres du Gouvernement élus députés au terme des élections, le ministre de l’Economie national sortant, Joseph Kapika, a procédé à la remise et reprise avec Modeste Bahati, ministre du Plan.
Par ailleurs, « La Prospérité » informe à sa une :’’Décentralisation : Azarias Ruberwa mobilise les partenaires’’. Le quotidien révèle qu’un deuxième Forum National sur la Décentralisation, tel qu’envisagé par Azarias Ruberwa dans les tout prochains jours, dressera l’état des lieux et évaluera le travail accompli avant de définir des orientations prioritaires en termes de nouvelle feuille de route, pour la matérialisation de la décentralisation qui, à vrai dire, constitue la mère de toutes les réformes structurelles engagées. Félix Tshisekedi, à la lumière des urgences de ses cent premiers jours, ne pourrait réussir son action que si seulement si les populations de tous les coins du pays, y compris celles des contrées les plus reculées, ressentaient les effets.
« 23 députés dont Martin Fayulu et Vital Kamerhe, renoncent à leur mandat » indique « L’Observateur » à sa 4ème page. Vingt-trois députés nationaux sur les 485 élus sur toute l’étendue de la RDC ont renoncé à leurs mandats des députés nationaux. Parmi eux ; Martin Fayulu, qui revendique toujours sa victoire à l’élection présidentielle, et Vital Kamerhe, Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat, qui laissent leurs sièges à leurs premiers suppléants. À ce nombre, il faut ajouter deux députés décédés après leur élection.
‘’L’église Catholique de la RDC soutient les premières initiatives du président Félix Tshisekedi’’. annonce « La Tempête des tropiques » à sa 2ème page. De passage à Paris, en France Mgr Fridolin Ambongo, s’est confié hier jeudi 7 mars 2019 à la RFI pour faire le point sur la situation politique du pays après les élections du 30 décembre dernier. Le prélat Catholique a fait savoir que le premier discours du Président va dans la bonne direction.
Pour sa part, « L’Observateur » note à sa 3ème page : « Pour l’archevêque de Kinshasa, « le président Tshisekedi va dans la bonne direction ». Le quotidien rapporte qu’en RDC, l’archevêque de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo, estime que la victoire de Félix Tshisekedi à la présidentielle du 30 décembre est un « déni de vérité », mais que les premières mesures vont dans la bonne direction.
Revenant à ce sujet, « Africa News » signale à sa 3ème page : « Fatshi ordonne, Bongongo se plie ». Le journal révèle que le directeur de cabinet du Président de la République a adressé une lettre au ministre d’Etat à la Fonction publique dans laquelle il lui demande, sur instruction du Chef de l’Etat, de suspendre l’exécution des ordonnances du 27 décembre 2018 sur la mise en place à la Fonction publique. Dans la même correspondance, il demande au ministre de soumettre au Président Tshisekedi, pour signature et ce, dans les meilleurs délais, le projet d’ordonnance portant retrait de ces trois textes.
‘’Les Progressistes de Samy Badibanga réclament justice !’’ signale « La Prospérité » à sa 3ème page. « Sans chercher à porter des accusations contre qui que ce soit, les Progressistes estiment qu’il s’agit d’une simple erreur matérielle que la haute Cour peut rectifier afin de leur rendre justice’’, déclare l’avocat de ce regroupement politique. AETA a cité nommément ce regroupement politique, lors d’une récente conférence de presse, dénonçait des erreurs matérielles graves. AETA soutenait, en effet, que sur la première liste publiée par la Ceni, totalise 182.021 voix. Ce qui démontre qu’il a bel et bien atteint et dépassé le seuil électoral fixé à 181.161 voix.
« Le Phare » quant à lui, signale à sa 6ème page :’’Vaste opération de traque des éléments « B2 » à Kinshasa’’. Le journal rappelle que le Commissariat provincial de la police ville de Kinshasa a décidé de traquer dans la capitale depuis le début de cette semaine, des agents qui se réclament comme de « Bureau 2 ». L’opération de ratissage contre ces inciviques a permis au Commissariat provincial de la police d’appréhender ces éléments indélicats dont à l’examen, certains sont des agents actifs, tandis que d’autres sont des chômeurs déguisés en policiers.
NOUVELLE D’ENTREPRISE
« Africa News » constate à sa 8ème page : « OCC : la délégation syndicale nationale hors mandat brouille les cartes ». Les feux des projecteurs de l’actualité se trouvent braqués sur l’OCC en proie à une forte agitation créée par l’annonce de la tenue des élections sociales dans les prochains jours. Si pour certaines représentations syndicales, le moment est indiqué pour mettre un terme au mandat de l’actuelle délégation syndicale nationale qui a expiré depuis deux ans, force est de constater la résistance opposée par d’autres que cette échéance n’arrange nullement.
II. ACTUALITES INTERNATIONALES
Corée du Nord
« Le Phare » écrit à sa page internationale :’’La Corée du Nord a reconstruit un site de fusées, au risque de décevoir Trump’’. La Corée du Nord a terminé la reconstruction du site de lancement de fusées qu’elle avait commencé à démanteler, selon des experts américains, au risque d’un regain de tension avec les Etats-Unis après l’échec du sommet entre Donald Trump et Kim Jong Un.

Algérie
‘’Bouteflika met en garde contre le chaos avant de nouvelles mobilisations’’ écrit « Le Phare » à sa 14ème page. Le Président Abdelaziz Bouteflika a appelé jeudi, à la veille de nouvelles manifestations qui s’annoncent importantes contre sa candidature à un 5è mandat, a mis en garde contre une possible infiltration de la contestation, susceptible de provoquer un chaos.
« La Tempête des tropiques » note 5ème page :’’Un millier d’avocats manifestent contre un 5è mandat de Bouteflika à Alger’’. Un millier d’avocats du bureau d’Alger manifestent jeudi devant le siège du Conseil constitutionnel, réclamant qu’il invalide la candidature à un 5è mandat du Président Abdelaziz Bouteflika, 82 ans, affaibli par les séquelles d’un AVC depuis 2013.
Côte d’Ivoire
« Le Phare » note à sa dernière page :’’Amadou Soumahoro prend la tête de l’Assemblée nationale’’. Un nouvel élu au perchoir en Côte d’Ivoire. Les députés, réunis en session extraordinaire, ont élu Amadou Soumahoro pour succéder à Guillaume Soro à la tête de l’Assemblée nationale.
Rome
« Le Phare » révèle à sa page internationale :’’Pédophilie dans l’Eglise : Barbarin condamné à 6 mois de prison avec sursis’’. Le cardinal Philippe Barbarin a été condamné jeudi 7 mars par le tribunal correctionnel de Lyon à six mois de prison avec sursis pour la dénonciation des agressions pédophiles d’un prêtre de son diocèse. Quelques heures après le verdict, le haut responsable de l’Eglise a annoncé qu’il allait remettre sa démission au Pape.
Rwanda
« Macron officiellement invité à Kigali pour les 25ème commémorations du génocide des Tutsi » renseigne « L’Observateur » à sa 8ème page. Ce n’est pas la première invitation que le Rwanda adresse à la France depuis le début du réchauffement des relations entre les deux pays, mais c’est assurément la plus symbolique tant le rôle de la France dans le génocide alimente la polémique et les tensions entre Paris et Kigali depuis plus de vingt ans.

,Congo-Brazzaville
« L’Opposant André Okombi Salissa du Congo-Brazzaville condamné à 20 ans de travaux forcés » indique « L’ACP » à sa page internationale. La Cour criminelle de Brazzaville a reconnu coupable André Okombi Salissa, candidat malheureux à la présidentielle de 2016, des faits d’attente à la sécurité intérieure de l’Etat de détention illégale d’armes et munitions de guerre.
Liberia
« Le fils d’Ellen Johnson Sirleaf arrêté » signale « L’Observateur » à sa 9ème page. Charles Sirleaf et quatre autres hauts responsables de la Banque centrale du Liberia, dont l’ancien gouverneur de cet établissement financier, Milton Weeks, sont arrêtés pour « utilisation abusive de fonds publics ». M.Sirleaf est soupçonné d’avoir détourné une partie de cet argent, entre 2016 et 2018, période durant laquelle il était vice-gouverneur de la banque.

SERVICE DE LA COMMUNICATION ET PRESSE

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *