REVUE DE PRESSE (du mercredi 10 avril 2019)

I ACTUALITES NATIONALES

POLITIQUE

« Le Phare » à sa 5ème page :’’F. Tshisekedi préside le Conseil Supérieur de la défense à Lubumbashi’’. Sauf changement de dernière minute, le Chef de l’Etat est attendu ce vendredi 12 avril 2019, à Lubumbashi. Le journal signale qu’il s’agira, d’une réunion du Conseil Supérieur de la Défense, la deuxième depuis son investiture intervenue au début de cette année, que va présider Fatshi.

« La Tempête des tropiques » informe à sa une :’’Félix Tshisekedi appelé à nommer un conseiller spécial en charge des Droits de l’homme’’. Le journal signale que l’Ongdh « Toges Noires » exhorte, à travers un plaidoyer, le nouveau Président de la RDC, Félix Tshisekedi, à nommer un conseiller spécial en matière de promotion et protection des droits de l’homme, de participations citoyenne au Développement, à la démocratie, Gouvernance et à l’état de droit.

Abordant le sujet, « Le Phare » titre à sa une :’’Chasse à la dictature : agitation suspecte au FCC’’. Le journal informe que l’agitation qui s’est emparée de membres de la famille politique de l’ancien Chef de l’Etat, réunis sous le label du FCC, à la suite des propos de son successeur en rapport avec sa volonté d’éradiquer la dictature ainsi que les antivaleurs telles que la corruption parait fort suspecte au commun Congolais. L’on s’étonne que d’anciens gestionnaires des affaires publiques pendant 18 ans, dont le bilan, jugé largement négatif, a été sanctionné de la manière que l’on sait par le souverain primaire, lors de l’élection Présidentielle.

« Le FCC pas d’accord avec Félix Tshisekedi » écrit « L’Observateur » à sa 3ème page. Dans un communiqué rendu public lundi 8 avril au soir, la famille politique de l’ancien président se réjouit du déplacement de Félix Tshisekedi aux Etats-Unis. Mais le Front commun pour le Congo (FCC) regrette également des propos « militants » du Chef de l’Etat, critiques à l’encontre de son prédécesseur.

De son côté, « Le Phare » renseigne à sa manchette : ‘’Le FCC mécontent de F. Tshisekedi’’. Le FCC salue la première visite de travail aux USA du Président de la République SEM. Félix Antoine Tshisekedi, les perspectives de coopération et de développement entre la RDC et USA. A en croire, le quotidien, le Front Commun du Congo regrette, cependant, la teneur de certains propos militants tenus par le Chef de l’Etat à l’occasion de cette visite, sollicitant l’appui d’une puissance étrangère pour, selon lui, « déboulonner le système dictatorial » en RDC.

Réagissant à la déclaration du FCC, « Le Phare » annonce à sa manchette :’’F. Tshisekedi « Ils pensaient que j’allais être un Président complaisant ». Le journal révèle que c’est presque du tic au tac que le Président congolais Félix Tshisekedi a fait preuve pour réagir à la déclaration du FCC qui s’est dit offusqué par les propos tenus par le Chef de l’Etat en terre américaine. A savoir, sa détermination à déboulonner la dictature qui s’était installée dans son pays. C’est en répondant à une question lui posée par la Voix de l’Amérique, VOA, service francophone, que le Chef de l’Etat a rappelé les sociétaires de Joseph Kabila à l’ordre.

« La Prospérité » rapporte dans sa manchette : « FCC-CACH : Félix Tshisekedi joue à l’apaisement ». Le quotidien révèle que moins de 24 heures seulement après la déclaration de dix-huit regroupements politiques du Front Commun pour le Congo dénonçant un florilège de propos tenus dernièrement, lors de son séjour aux USA, Félix Tshisekedi, tirant certainement la couverture de son côté, dédramatise la situation. Avec le FCC, Félix Tshisekedi réaffirme qu’ils vont se mettre ensemble mais autour de la nouvelle vision, de la nouvelle approche qui est la sienne.

Concernant les élections, « L’ACP » informe à sa une : « Proclamation des résultats des élections législatives à Beni, Butembo et Yumbi ». Le Président de la CENI, Corneille Nangaa Yobeluo a publié hier au siège de son institution les noms de quinze députés nationaux et quinze autres provinciaux déclarés provisoirement élus lors des élections législatives nationales et provinciales tenues le 31 mars dernier dans les circonscriptions électorales de Yumbi dans la province de Maï-Ndombe et Beni-ville, Beni-territoire ainsi que Butembo dans la province du Nord-Kivu.

‘’Elections à Yumbi, Beni et Butembo : le FCC et l’Opposition dos à dos’’ rapporte « Le Phare » à sa 6ème page. Le président de la Ceni, Corneille Nangaa a procédé hier mardi 09 avril 2019 à la publication des résultats provisoires des élections législatives nationales et provinciales dans les circonscriptions de Beni, Butembo et Yumbi. Le PPRD a remporté les deux sièges (national et provincial) de Yumbi. L’Unc n’a obtenu qu’un siège à Butembo. Le G7 a pris deux sièges à Beni. L’Amk s’en est tirée avec 4 sièges, dont 2 Beni, 2 à Butembo. La plateforme MS a arraché 4 sièges, dont 2 Beni et 2 Butembo. La plateforme AR a gagné 7 sièges, dont 4 à Beni, 3 à Butembo.

Par ailleurs, « L’Observateur » titre à sa une : « Chambre basse du Parlement : le train est mal parti ». Le quotidien note que la troisième législature de la troisième République est mal partie au niveau de la chambre basse du Parlement. Au départ, il y a eu cette affaire des « nominations » des députés par le Bureau de la CENI avec comme conséquence des milliers de recours en contestation introduits au niveau de la Cour constitutionnelle par les candidats qui se sont sentis lésés.

« La Prospérité » révèle à sa 12ème page : Assemblée nationale : pas de consensus sur la répartition des postes au Bureau définitif ». Le journal renseigne que la question qui préoccupe les députés est celle de savoir : quel camp politique occupera tel ou tel autre poste au sein du bureau définitif de l’Assemblée nationale. Durant cinq jours, les discussions entre les députés de la Majorité et ceux de l’Opposition se sont terminées en queue de poisson. De ce fait, il appert que la tenue de l’élection du bureau définitif ce se tiendra pas un de ces quatre matins.

‘’Elections sous vives tensions ce mercredi’’ annonce « La Tempête des tropiques » à sa 3ème page. Le tabloïd révèle que les députés provinciaux seront à nouveau sur la sellette ce mercredi 10 avril pour élire cette fois les gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces. La Ceni va organiser ce scrutin sur fond de vive tension, comme en témoignent les violents heurts ayant émaillé le dernier jour de la campagne électorale des candidats-gouverneurs et vice-gouverneurs dans certaines villes du pays, notamment à Kinshasa, et à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga.

Dans une autre colonne, « La Tempête des tropiques » affirme à sa dernière page :’’Les nouveaux gouverneurs et leurs adjoints connus aujourd’hui mercredi 10 avril’’. Les élections des gouverneurs de provinces et de leurs adjoints vont avoir lieu aujourd’hui mercredi 10 avril sur l’ensemble du pays. La confirmation a été faite par le Président de la Ceni, Corneille Nangaa, au cours d’une conférence de presse tenue hier mardi 09 avril au siège de son institution.

« Une délégation congolaise à une réunion technique avec les experts du FMI à Washington » indique « L’ACP » à sa 10ème page. Une réunion technique préparatoire à la revue de l’économie de la RDC s’est tenue lundi à Washington entre une délégation de la RDC conduite par le ministre des Finances Henri Yav Mulang et les experts du Fonds monétaire international (FMI).
« La Tempête des tropiques » informe à sa 12ème page :’’Les Kinois veulent voir leurs députés tourner définitivement la page « Kimbuta ». Ce matin l’émotion reste vive au sein de toutes les populations du pays qui attendent l’élection des gouverneurs de provinces. Le quotidien pense que les provinces apparaissent aux yeux des populations de la République Démocratique du Congo comme des parents pauvres abandonnées à leurs triste sort par qui les avaient gouvernées hier en faisant de leur développement le cadet de leur soucis. A Kinshasa, les populations brûlent d’impatience de voir leurs députés tourner définitivement la page « Kimbuta » en barrant la route à ses dauphins et en faisant de Kinshasa une capitale africaine qui attire plus qu’elle ne repousse.

II. ACTUALITES INTERNATIONALES
Libye
« La Tempête des tropiques » note à sa page internationale :’’En Libye, la Russie mise sur Haftar mais ménage ses intérêts’’. Publiquement, la Russie se garde de prendre parti dans les combats qui font rage en Libye et privilégie la prudence pour préserver ses intérêts. En coulisses, elle a choisi son camp et mise, selon des experts, sur le maréchal Khalifa Haftar.
Algérie
‘’Le Parlement tente de trouver un remplaçant à Bouteflika’’ écrit « La Tempête des tropiques » à sa 6ème page. Le Parlement algérien se réunit mardi, une semaine après la démission d’Abdelaziz Bouteflika, pour lancer un processus d’intérim incertain et massivement rejeté par la rue qui dénonce tentative de maintien du système au pouvoir.

« Le Président du Conseil de la Nation devient président par intérim » note « L’Observateur » à sa 10ème page. Le président du Conseil de la Nation, Abdelkader Bensalah a été nommé hier président par intérim, pour 3 mois, lors d’une réunion du Parlement algérien. Cette nomination intervient une semaine après la démission d’Abdelaziz Bouteflika.
Rwanda
« La Police britannique enquête sur 5 participants présumés au génocide » indique « L’Observateur » à sa 7ème page. La police britannique a indiqué hier enquêter sur cinq personnes vivant au Royaume-Uni et soupçonnées d’avoir participé au génocide de 1994 au Rwanda, après avoir été sollicitée par les autorités rwandaises l’an dernier.

Afrique du Sud
« L’Observateur » signale à sa 8ème page : « Jacob Zuma accusé de détenir 30 millions de dollars appartenant à Kadhafi ». L’ancien, président sud-africain Jacob Zuma, de nouveau cité dans un scandale financier, cette fois, hors des frontières de son pays. Il est accusé par un journal local de détenir la colossale comme de 30 millions de dollars que lui aurait confié Mouammar Kadhafi.
Zimbabwe
« L’Observateur » informe à sa 10ème page : « le Zimbabwe va verser des indemnisations aux fermiers blancs expulsés par Mugabe ». Le gouvernement zimbabwéen a annoncé lundi qu’il verserait à partir du mois prochain des indemnités aux fermiers blancs expulsés de force lors de la réforme agraire controversée ordonnée par l’ex-président Robert Mugabe il y a une vingtaine d’années.
Etats-Unis
‘’Trump compterait limoger d’autres responsables’’ note « Le Phare » à sa page internationale. Donald Trump compte limoger d’autres hauts responsables du département de la Sécurité intérieure, après avoir décidé de remplacer le directeur du Secret Service, a-t-on déclaré mardi de source proche d dossier.

Retrouvez désormais la revue de presse quotidienne sur notre site Internet: ‘’occ.cd’’

SERVICE DE LA COMMUNICATION ET PRESSE

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *