REVUE DE PRESSE (du mercredi 06 février 2019)

I ACTUALITES NATIONALES

POLITIQUE

« L’ACP » titre à sa une :’’Le Président Félix Antoine Tshisekedi en Angola’’. Le bulletin révèle que le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi, a quitté Kinshasa mardi avant-midi, pour Luanda, en Angola. Des questions en rapport avec l’économie, la défense et la sécurité seront au menu des échanges que le Président Félix Antoine Tshisekedi aura avec ses pairs de la sous-région.

Pour sa part, « Le Phare » renseigne à sa manchette : ‘’Kinshasa-Luanda : pas de nuages !’’. Le nouveau Chef de l’Etat congolais, Félix Antoine Tshisekedi, a entamé hier mardi 05 février 2019, par Luanda, en Angola, où il est arrivé en début d’après-midi, avec dans sa suite Léonard She Okitundu, Henri Yav Mulang et Atama Tabe. Peu après son arrivé, il a été reçu par son homologue angolais, Joao Lourenco, au Palais présidentiel, où les deux Chefs d’Etat se sont entretenus à huis clos, avant de partager un déjeuner et de donner une conférence de presse conjointe.

De son côté, « La Prospérité » note à sa 4ème page :’’ Visite éclair à valeur de symbole de Felix Tshisekedi à Luanda avant Nairobi’’. Le quotidien indique que le Chef de l’Etat congolais a atterri hier vers midi et demi à Luanda, pour une rencontre avec son homologue Joao Lourenço avant de se rendre aujourd’hui encore au Kenya pour remercier Uhuru Kenyatta.

Toujours à ce sujet, « La Tempête des Tropiques » titre à sa une : Félix Tshisekedi à Addis-Abeba ce week-end ‘’.Le journal signale qu’après Luanda, Brazzaville et Nairobi, la prochaine sortie du Président de la République, Félix Tshisekedi intervient ce week-end. Il prendra la parole devant ses pairs de l’Union Africaine à Addis-Abeba devant le nouveau président de cette instance continentale. Mais avant cela le Président Félix Tshisekedi a bouclé sa mini-tournée par Nairobi. Là, il comptait remercier le Président Uhuru Kenyatta, venu à son investiture à la magistrature suprême.
Dans un autre registre, « L‘ACP » indique à sa 4ème page :’’Convocation d’une plénière mercredi à l’Assemblée nationale’’. Les députés nationaux nouvellement élus sont conviés à une nouvelle plénière mercredi à l’Assemblée nationale, a annoncé lundi le premier secrétaire du bureau provisoire Jackson Ausse Afingoto au cours d’un point de presse. Cette plénière, a-t-il-dit, sera consacrée à la mise en place de 26 commissions qui représenteront les 26 provinces que compte le pays.

« La Tempête des Tropiques » écrit à sa 4ème page : ‘’l’Assemblée nationale en plénière ce mercredi ‘’.Le Bureau provisoire de l’Assemblée nationale, a par la voix de son premier secrétaire, annoncé, le lundi 04 Février, la tenue d’une séance plénière ce mercredi 06 Février à 14 h00. Le député national Jackson Afingoto a fait cette annonce au cours d’une conférence de presse animée dans la salle de réunions de l’Assemblée nationale.
‘’ Les députés attendus aujourd’hui à l’hémicycle’’ écrit « La Prospérité » à sa 4ème page. Après un long silence constaté dans l’hémicycle du Palais du Peuple, les députés nationaux, nouvellement élus, sont priés de prendre part à la séance plénière prévue pour ce mercredi 06 février 2019 dans la salle des Congrès du Palais du peuple.
« La Tempête des Tropiques » renseigne à sa 2ème page : ‘’Caciques et opposants se disputent les provinces ‘’.Le journal signale que la bataille s’annonce rude pour l’élection des gouverneurs de province et leurs adjoints, au regard du décor planté à l’occasion du dépôt des candidatures à la CENI. Les candidats ont jusqu’à jeudi 07 Février pour déposer leurs dossiers. Les scrutins sont attendus le 26 mars. Lambert Mende, André Kimbuta, Zoé Kabila, Christian Mwando, Eve Bazaiba, Kalev Mutomb, sont tous dans la course. Les caciques du pouvoir sortant font face à leurs opposants sous Kabila. Tous les anciens gouverneurs ou presque sont candidats à leurs propre succession.
« La Prospérité » quant à elle, titre à sa une :’’ des gouverneurs face aux énormes défis des provinces’’. Le quotidien indique que les candidats gouverneurs autant pour la ville de Kinshasa que pour les 25 autres provinces de la RDC enjolivent leurs propos séducteurs par des promesses gracieuses et pleines d’espoir en vue de se faire élire comme gestionnaire de province pour les cinq prochaines années.
Revenant sur les élections, « La Prospérité » note à sa 8ème page : ‘’ L’envoyée de l’ONU salue la maturité du peuple congolais après l’élection d’un nouveau Président’’. Le quotidien indique que la Représentante Spéciale du SG des NU pour la RDC, Leila Zerrougui, qui a rencontré la semaine dernière le nouveau Président Felix Tshisekedi, a salué mercredi la maturité du peuple congolais alors que le nouveau Président Felix Tshisekedi, élu à l’issue du scrutin présidentiel du 30 décembre 2018.
Par ailleurs, « Le Phare » titre à sa manchette :’’Mines : nouvelle fuite en avant de Kabwelulu !’’ Le journal informe qu’après avoir signé puis annulé les arrêtés portant nomination de nouveaux membres du Conseil d’Administration du CEEC, le ministre Martin Kabwelulu des Mines, vient de se mettre de nouveau en évidence en annulant son arrêté de juillet 2012 imposant une taxe spéciale aux opérateurs miniers basés dans les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et du Maniema, sous prétexte de mettre à la disposition de leurs gouverneurs des fonds nécessaires au financement des projets de leur développement.

« La Tempête des Tropiques » annonce à sa 2ème page :’’La condamnation de LAMUKA ne suffit pas ‘’.Dans un communiqué daté du mardi 05 Février 2019, signé par Fidèle Babala, secrétaire général adjoint du MLC, au nom de la coalition LAMUKA, a condamné vivement les messages des haines tribales lancé le samedi dernier lors du meeting de cette plateforme politique à la place Sainte à N’djili. Lors de ce meeting, les ténors de LAMUKA ont tenté d’opposer leurs militants aux forces de l’ordre. Même le message de résistance pacifique lancé par LAMUKA est mal perçu par les adeptes de Fayulu. Certains dans la foule ont réclamé des armes pour s’attaquer au nouveau régime. Or en cette période cruciale, les acteurs politiques congolais devraient prendre conscience en vue de préserver l’unité nationale en s’éloignant de ce qui divise les uns et les autres.
De l’autre côté, « La Tempête des Tropiques » indique à sa 12ème page : ‘’le cercle de réflexion des Tshisekedistes appelle à l’unité des congolais’’.Le journal signale que le Cercle de Réflexion des Tshisekediste (CRT), une structure de la ligue des jeunes de l’UDPS a invité les congolais à l’unité et à l’amour de leur patrie. Cette préoccupation a été exprimée par M. José Tshilumbayi le président de cette structure en marge du 2ème anniversaire de la mort à Bruxelles, en Belgique, du président Etienne Tshisekedi. Pour le CRT, le développement de la RDC passe avant tout par l’unité de ses fils et filles, qui doivent également avoir l’amour pour cette dernière.
‘’ Jean-Claude Katende surpris et indigné ‘’ note « La Prospérité » à sa 9ème page. Le journal informe que le Président de l’ASADHO a déclaré à « la Prospérité » qu’il est surpris par les propos tenus par Monsieur Adolphe Muzito sur TV5monde. Pour lui, ces déclarations ne sont pas dignes d’une personnalité qui a occupé un poste prestigieux que celui du Premier Ministre.
« L’ACP » informe à sa 5ème page :’’Reprise des cours à l’Université de Lubumbashi’’. La reprise des cours à l’Unilu a été effective lundi après une semaine d’interruption à la suite des incidents du dimanche 27 janvier dernier consécutifs à la marche de protestation des étudiants contre le manque de courant électrique et de l’eau sur les cités universitaires pendant trois jours.
II. ACTUALITES INTERNATIONALES
Rwanda
« La Tempête des Tropiques » note à sa 6ème page ‘’l’opposant Paul Rusesabagina également visé par un mandat d’arrêt’’. Le journal révèle que Paul Rusesabagina, est le directeur, qui, pendant le génocide, a protégé des centaines de rescapés tutsi au sein de l’hôtel de mille collines. Il avait multiplié les coups de fil et négocié avec les miliciens pour empêcher un bain de sang annoncé. Ces dernières années, dans les colonnes de la presse rwandaise pro-gouvernementale, des individus se présentant comme des rescapés de l’hôtel assuraient que l’opposant n’avait jamais rien fait d’autre pour eux que de leur extorquer de l’argent. Et en 2018, des mandats d’arrêts lancés par Kigali, visée l’opposant Paul Rusesabagina .C’est son histoire qui avait inspiré le film Hôtel Rwanda.

SERVICE DE LA COMMUNICATION ET PRESSE

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *