REVUE DE PRESSE (du lundi 31 décembre 2018)

Nous profitons de ce support pour souhaiter à nos éminents lecteurs, nos vœux de bonheur, de prospérité et de longévité. Que l’année qui commence soit porteuse de joie, bénédiction et progrès .

I ACTUALITES NATIONALES

POLITIQUE

‘’ Joseph Kabila appelle à la préservation des acquis de la démocratie’’ note « La Prospérité » à sa 3ème page. Le journal informe qu’à un jour de la tenue du scrutin présidentiel combiné aux législatives nationales et provinciales, le président de la République comme de coutume a adressé à la nation son message de vœux en cette période électorale en invitant la population à contribuer à la consolidation et à l’unité nationale.

« La Prospérité » titre à sa une :’’ Kabila laissera les mains libres à son successeur élu’’. Le tabloïd indique que le Professeur Néhémie Mwilanya en marge d’une interview dans « Jeune Afrique » axée sur les questions qui défrayent la chronique de l’actualité en RD Congo a déclaré que Joseph Kabila laissera à son successeur la possibilité d’assumer la plénitude de ses prérogatives constitutionnelles de Chef de l’Etat.

« Le Phare » indique à sa une :’’Report des élections à Béni, Butembo et Yumbi : décision infondée et logique de violence’’. Le quotidien signale que les chercheures du Projet d’Application des Droits Civils et Politiques de l’IRDH jugent infondées, confuses et contraires à la Constitution, les dispositions des 1 et 2 de la décision 055/CENI/BUR/18 du 26 décembre 2018 portant sur le réaménagement du calendrier électoral et des reports des élections au mois de mars 2019, dans les circonscriptions de Beni, Beni ville, Butembo ville et Yumbi.

Concernant les élections à Béni, « Le Phare » renseigne à sa 2ème page :’’On a voté à Béni….’’ Le journal informe que des membres de la Société civile de Béni, appuyés par des bonnes volontés, ont organisé des élections symboliques hier dimanche 30 décembre 2018 dans cette ville du Nord-Kivu, en guise de protestation contre le report de la présidentielle, ainsi que des législatives nationales et provinciales par la Ceni.

‘’RD Congo : la grande confusion électorale’’ annonce « Le Phare » à sa 3ème page. Le quotidien renseigne que des milliers des Congolaises et Congolais se sont rendus aux urnes hier dimanche 30 décembre 2018 pour le choix du successeur de Joseph Kabila à la présidence de la République mais aussi pour le vote de futurs membres de l’Assemblée nationale et assemblées provinciales.
Toujours au sujet des élections, « La Prospérité » note à sa 10ème page :’’ La Monusco dément voir déployé des observateurs’’. Le quotidien indique que la Monusco dément toute activité d’observation dans le cadre des élections en cours en RDC. Sur ce, elle précise qu’elle n’a ni formé ni dépêché ou mandaté un observateur sur l’ensemble de la RDC. Cette activité ne faisant pas partie de son mandat.

« Le Phare » écrit à sa manchette :’’Les électeurs confrontés à plusieurs couacs dans le bureaux de vote’’. Comme annoncé par la Ceni, les élections présidentielle, législative nationales et provinciales se sont tenues le dimanche 30 décembre 2018. Aux centres de vote situés dans les écoles et paroisse de Lemba, les électeurs ont connu les mêmes difficultés, retrouver son nom sur la liste électorale a été un véritable casse-tête, des machines qui plantaient à tout bout de champ, ce qui a poussé certains à abandonner et rebrousser le chemin.

Par contre, « Le Phare » écrit à sa 4ème page :’’Vote dans le calme à N’djili’’. Les congolais se sont rendus aux urnes hier dimanche 30 décembre 2018, sous une forte pluie pour élire un futur président de la République, leurs députés nationaux et provinciaux. A Kinshasa, précisément à Ndjili, les élections ont débuté quasiment en retard mais dans le calme. Pas d’incident majeur à déplorer.

‘’Kabila, Shadary et Fayulu ont voté à Gombe….. Félix Tshisekedi à Ndjili’’ signale « Le Phare » à sa 6ème page. Le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, son épouse et leur fille aîné ont voté hier au Centre de vote de l’Athénée de la Gombe. Son dauphin, Emmanuel Ramazani, candidat du FCC, a accompli son devoir civique dans le même site. Martin Fayulu, a choisi lui aussi l’Athénée de la Gombe pour son vote. Pour sa part Félix Tshisekedi est allé voter à l’institut Bonsomi dans la commune de Ndjili.

Toujours au sujet des élections, « La Prospérité » note à sa 12ème page :’’ Kabila, Fayulu et Shadary ont voté dans le même centre à Gombe’’. Le journal annonce que le président sortant Joseph Kabila a voté au centre de l’Institut de la Gombe à Kinshasa, suivi de Martin Fayulu et d’Emmanuel Ramazani, tous candidats à la présidentielle de 2018 qui ont rempli leur devoir civique dans le même centre.

« La Prospérité » titre à sa 4ème page :’’ Charte de la SADC : Lamuka et Cach refusent de signer l’acte d’engagement’’. Le journal informe que les acteurs politiques précisément, les candidats favoris à la présidentielle tenue le dimanche 30 Décembre se sont réunis le 29/12 autour de la SADC pour juguler les divergences en vue de signer l’acte d’engagement pour une suite apaisée du processus électoral. Mais, certains acteurs, notamment les candidats Président martin Fayulu de Lamuka et Felix Tshisekedi de Cach n’ont pas apposé leurs signatures puisque ce document n’a pas intégré certaines de leurs préoccupations. Cependant, renchérit le quotidien, seuls Emmanuel Ramazani du FCC et Corneille Nangaa ont signé cet acte.

Revenant sur le sujet qui défraie la chronique, « La Prospérité » indique à sa 13ème page. Que les élections ont bel et bien eu lieu hier dimanche 30 dec.2018 en RD Congo quoique relativement bonnes. Sur ce, dans tous les cas, la carte a été jouée entre trois principaux candidats président de la République à savoir : Emmanuel Ramazani, dauphin du Président sortant Joseph Kabila, Felix Tshisekedi du Cach et de Martin Fayulu de Lamuka.

« Le Phare » révèle à sa 10ème page :’’Mgr Ambongo et Rév. Bokundoa pour la vérité des urnes’’. Un culte œcuménique de solidarité avec les compatriotes de Béni, Butembo et Yumbi, et pour la paix en RDC, était organisé conjointement par la Cenco et l’ECC, le samedi 29 décembre 2018 en la cathédrale Notre Dame du Congo, à Lingwala. Fidèles catholiques et protestants ont répondus nombreux à l’appel de leurs pasteurs afin de d’implorer la miséricorde de Dieu sur la RDC.

‘’ Leila Zerrougui regrette que certaines populations ne puissent pas voter’’ note « La Prospérité » à sa 15ème page. Le quotidien indique que la Représentante Spéciale du SG de l’ONU en RDC et Cheffe de la Monusco, a déclaré le vendredi 28 déc. à Radio okapi qu’elle regrettait le fait que certains électeurs ne pourraient pas se rendre aux urnes le 30 décembre à la suite du report partiel des élections décidé par la Ceni pour quatre circonscriptions électorales à Beni, Butembi et Yumbi.

 

SERVICE DE LA COMMUNICATION ET PRESSE

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *