REVUE DE PRESSE (du lundi 15 avril 2019)

I ACTUALITES NATIONALES

POLITIQUE

« L’ACP » informe à sa une :’’Arrivé à Goma du Président de la République Félix Tshisekedi’’. Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi est arrivé à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, dimanche après-midi, en provenance de Lubumbashi.

Pour sa part, « La Tempête des Tropiques » indique à sa 12ème page :’’Félix Tshisekedi arrivé hier au Nord-Kivu ‘’. Le journal signale que le Président de la République Félix Tshisekedi est arrivé, le dimanche 14 Avril à Goma, dans la province du Nord-Kivu. Le Président de la République devrait avoir un bref séjour à Goma avant de visiter aussi la zone de Béni dans le grand-nord de la province qui fait face depuis plusieurs mois à l’insécurité et à l’épidémie de la maladie à Virus Ebola.

« Félix Tshisekedi est arrivé hier à Goma’’ note « L’Observateur » à sa une. Le journal informe que le Président de la République, Félix Tshisekedi après sa visite dans le Katanga est arrivé hier dimanche à Goma pour un bref séjour avant de visiter aussi la zone de Beni dans le Grand-Nord de la province qui fait face depuis plusieurs mois à l’insécurité et à l’épidémie de la maladie à Virus Ebola.

« Le Phare » rapporte à sa 5ème page :’’Félix Tshisekedi au Katanga : mise en garde aux agents de l’Ordre et volonté de sécurité totale’’. Le Président de la République, Félix Tshisekedi, a passé 72 heures sur le sol katangais, plus précisément dans le Haut-Katanga, avant de s’envoler pour la ville de Goma hier dans l’après-midi. Il a commencé par présider, le samedi 13 avril, au gouvernorat de la province du Haut Katanga, la réunion du Conseil Supérieur de Défense, avec à l’ordre du jour, l’insécurité dans le grand Katanga.

Abordant le sujet, « L’ACP » informe à sa 5ème page :’’Suppression de tout détachement d’hommes en uniforme en RDC’’. Le Conseil Supérieur de la défense a décidé de la suppression de tout détachement des policiers, militaires ainsi que des éléments de la garde républicaine dans le gardiennage et les sociétés minières sur toute l’étendue du territoire national. Le ministre d’Etat a.i de la Défense nationale, anciens combattants et réinsertion, Miche Bongongo, l’a fait savoir dans son compte-rendu, à l’issue de la réunion du Conseil Supérieur de la défense tenue samedi au gouvernorat du Haut-Katanga.

‘’Fatshi en croisade pour la paix et le développement à L’Shi et Kasumbalesa’’ indique « Le Phare » à sa 7ème page. Parti de Kinshasa le vendredi 12 avril 2019 à bord d’un régulier de la compagnie nationale de Congo Airways pour une mission officielle à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga, Félix Tshisekedi s’est offert de manière improvisée un bain de foule dans la capitale cuprifère. Le 5ème Président de la République a ainsi profité de cet accueil lui réservé par des milliers de Lushoises et Lushois pour réaffirmer sa détermination à changer la gouvernance du pays, en vue de redonner à la RDC ses lettres, et aussi à remettre à l’ordre au poste douanier de Kasumbalesa où régnait une grande confusion entre services habilités à opérer aux frontières.

De son côté, « L’ACP » signale à sa 4ème page :’’Le Président Félix Tshisekedi déterminé à rétablir l’ordre à Kasumbalesa’’. Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi a examiné avec le Premier ministre et tous les ministres et tous les responsables ministres et les responsables des services impliquées dans la gestion du poste frontalier de Kasumbalesa, des mesures à prendre afin de rétablir l’ordre à ce port stratégique situé à la frontière avec la Zambie, au cours d’une réunion qu’il a présidé dimanche à Lubumbashi.

Parlant de la décision du Conseil d’Etat, « Le Phare » titre à sa une :’’Le pouvoir judiciaire « tue » la République’’. Suspendue par le Conseil d’Etat, l’élection du gouverneur du Sankuru, avortée le samedi 13 avril 2019, est reprogrammée pour ce lundi 15 avril 2019. Le journal signale que si l’on en est là, c’est à la suite d’un communiqué du Conseil Supérieur de la Magistrature déniant au Conseil d’Etat la compétence d’émettre des avis sur des appels liés aux questions électorales. La malheureuse sortie de cet organe a eu pour conséquence de pousser la Ceni, à défier à son tour le Conseil d’Etat.

‘’Un scandale judiciaire sans précédent’’ renseigne « Le Phare » à sa manchette. Le quotidien révèle que le Conseil d’Etat avait rendu les Arrêts REA 002 et REA 006 sur le contentieux de candidature reportant les élections de Gouverneur dans les provinces de Sankuru et Sud Ubangi. A en croire le tabloïd, la Ceni a refusé de se soumettre aux Arrêts de la cour qui pourtant, s’imposent à tous. Prenant fait et cause pour la Ceni avec qui est intimement liée, le Conseil supérieur de magistrature a déclaré « inexistants » les Arrêts du Conseil d’Etat en arguant que le Conseil aurait dit le droit et outrepasse ses pouvoirs.

Toujours au sujet, « L’ACP » annonce à sa 7ème page :’’L’élection de gouverneur prévue ce lundi au Sankuru’’. La Ceni a convoquée ce lundi, l’Assemblée provinciale du Sankuru, pour organiser l’élection du gouverneur et vice-gouverneur conformément l’article 169 de la loi électorale, le quorum de 2/3 des membres qui la composent n’ayant pas été atteint samedi dernier.

« Sankuru fratricide » indique « Le Soft International » à sa 10ème page. Incroyable mais vrai au FCC. L’ex-ministre de la Communication et des Médias Lambert Mende Omalanga aux prises avec les élus locaux qui ne veulent pas de sa candidature comme gouverneur tout comme avec la population qui fait état d’émeutes et de morts, est toujours le candidat officiel FCC dans le Sankuru.

« La Prospérité » écrit à sa une :’’ Mukumadi-Mende : le duel s’annonce serré au Gouvernorat du Sankuru’’. Le journal indique qu’en vertu des arrêts du Conseil d’Etat que la Ceni est tenue d’exécuter promptement, selon le dernier communiqué daté du 13 avril, de l’organisation dans le Sankuru de l’élection des Gouverneurs. Sur ce, deux candidats à savoir Lambert Mende et Stéphane Mukumadi s’affronteront dans un duel qui s’annonce serré, au regard des signes avant-coureurs marqués par des tiraillements et de la tension observés sur terrain.

Du côté de l’Assemblée nationale, « La Prospérité » titre à sa 4ème page : ‘’Assemblée Nationale : les députés nationaux en plénière aujourd’hui’’. Le journal informe que le Bureau provisoire de la Chambre Basse du Parlement a invité les députés nationaux nouvellement élus, à venir prendre part à la séance plénière qui aura lieu ce lundi 15 Avril 2019 dans la Salle des Congrès du Palais du Peuple.

« Le Soft International » écrit à sa 10ème page : « Le Dur Lokondo ». Henri Lokondo soupçonne Aubin Minaku Ndjandjoku de tenter d’influencer Lugi Gizenga pour que celui-ci entreprenne une démarche auprès du bureau provisoire de l’Assemblée nationale en vue d’obtenir l’invalidation du député de Mbandaka au poste de Président de l’Assemblée nationale. L’élu, membre du Regroupement Palu et Alliés que préside le fils de Gizenga, prie l’ancien président de l’Assemblée nationale de ne pas s’engouffrer dans une démarche qui sera une honte et une abomination juridique pour la majorité parlementaire.

« Le Soft International » souligne à sa 4ème page : « Bemba réclame le porte-parolat, Moïse rejette ». A quel parti, politique mieux, à qui ira le poste de chef de l’opposition, dans la loi, porte-parole de l’opposition, poste équivalent à celui d’un portefeuille ministériel. Sur les réseaux sociaux, le débat fait rage entre partisans MLC de JPB et ceux de l’Ensemble pour le changement dont le président est le richissime homme d’affaires katangais Moïse Katumbi Chapwe.

Revenant à ce sujet, « La Tempête des Tropiques » ’note à sa 12ème page :’’ Insécurité à Lubumbashi : un déficit dans l’encadrement des hommes de troupes déploré ‘‘. Le journal indique que la réunion du samedi 13 Avril 2019, à Lubumbashi, présidée par le Président de la République, Félix Tshisekedi était essentiellement axée sur l’inquiétante situation sécuritaire prévalant dans la ville de Lubumbashi. Le Conseil Supérieur de la défense à constater un déficit criant d’encadrement des hommes des troupes aussi bien de la police que l’armée tournés vers le détachement dans les gardiennages et dans les sociétés minières et l’insuffisance des moyens logiques. Le Conseil Supérieur de la défense a décidé la suppression de tout détachement des policiers des militaires ainsi que des éléments de la garde républicaine dans les gardiennages et dans les sociétés minières. Cette décision ne concerne pas seulement le haut-Katanga, mais toute l’étendue du territoire national.

Dans une autre rubrique, « Le Soft International » titre à sa une : « que cache CACH ». Le Bihebdomaire se demande si CACH est adepte de la stratégie d’usure. Alors que le FCC mène, mieux, met KO CACH, à voir les coups de massue qu’il lui porte ou CACH n’est-il simplement pas clairement dépourvu de cerveau ? Voilà, là, des questions qui taraudent ces dernières semaines surtout à chaque soir de proclamation des résultats électoraux par la commission électorale nationale indépendante.

Les dangers d’un dualisme au sommet de l’Etat en RDC, ‘’les masses populaires se disent non concernées ‘’ note « La Tempête des Tropiques » à sa 3ème page. Le journal révèle que le FCC entend la nomination d’un Premier ministre appelé à former un gouvernement chargé d’assurer la continuité de l’ordre ancien sous l’ombre de Joseph Kabila, tandis que CACH soutient le principe de nomination d’un Premier ministre ,bien outillé pour former un gouvernement de ce changement dans tous les domaines. Deux présences, dont l’un veut prendre le dessus sur l’autre au point de l’annihiler à tout jamais et advienne que pourra, au nom d’un dualisme aveugle qui met tout le pays en danger.

Par contre, « La Prospérité » note à sa 3ème page : ‘’ Me Celestin Tunda ne voit aucune violation des fondamentaux de la coalition’’. Le journal informe que Me Célestin Tunda ya Kasende a balayé jeudi passé d’un revers de la main certaines déclarations des leaders du CACH faisant état d’une violation du sens de la coalition entre les deux plateformes pro-Kabila et pro-Tshisekedi. Pour ce dernier, certaines personnes interprètent mal les choses alors qu’ils n’ont point participé aux arrangements entre FCC et CACH.

‘’Face au FCC qui a visiblement un autre agenda, ‘’la prudence vivement recommandé à Félix Tshisekedi ‘’titre « La Tempête des Tropiques » à sa une. Le journal signale que l’ancienne majorité présidentielle donne l’impression de vouloir tout noyauter pour ridiculiser l’ex opposition radicale. Félix Tshisekedi doit vite dès à présent, penser à son avenir et à celui de son parti politique. Il veut imprimer ses marques, mais doit compter sur toutes les ressources possibles au sein de sa formation politique et bien saisir et comprendre le message qui revient en rengaine de la part de la population, à savoir « le peuple d’abord ».Un message clair dans le but de lui demander de se préoccuper de l’intérêt communautaire.

Par ailleurs, « Le Soft International » note à sa 2ème page : « La guerre de la territoriale est loin d’avoir pris fin ». Le journal constate qu’elle est loin d’avoir pris fin. Tant qu’il n’y aura pas consensus au sein des institutions, il ne faut pas croire que la question sera vidée. Aujourd’hui poursuit le tabloïd, aucun dirigeant au monde en effet ne peut se passer de la rue et du risque du dégagisme.

« L’Observateur » quant à lui, note à sa 2ème page : ‘’La domination du camp Kabila se renforce’’ Le journal informe que deux partisans de l’ex-président congolais Joseph Kabila ont été élus samedi comme gouverneurs des provinces de la Tshopo et du Nord-Ubangi.

Revenant sur la réunion de sécurité qui s’est tenue à Lubumbashi, « L’Observateur » titre à sa 2ème page :’’ Fini le détachement des soldats près des privés’’. Le quotidien informe que le porte-parole de cette dite réunion, Michel Bongongo, Ministre d’Etat à la Fonction Publique, a fait savoir sur les antennes de la RTNC samedi soir que d’importantes décisions ont été prises par le Conseil Supérieur de Défense parmi lesquelles la suppression de détachement de tout militaire et policier près des sociétés minières mais aussi des privés.

De l’autre côté, « La Tempête des Tropiques » annonce à sa 2ème page :’’Washington déterminé à appuyer le programme de changement du chef de l’Etat ‘’. Dans une déclaration conjointe de la Présidence de la RDC et de l’ambassade des Etats-Unis au Congo Kinshasa sanctionnant la récente visite de travail effectuée par le président Félix Tshisekedi aux USA. Les Etats-Unis se disent déterminés à appuyer le programme de changement du Président de la République visant à réaliser le potentiel considérable de la RDC. La rencontre du président Tshisekedi avec la communauté des affaires des Etats-Unis à Washington, par l’intermédiaire de la chambre de commerce américaine, a également marqué une étape importante dans la revitalisation des investissements américains en RDC.

« La Tempête des Tropiques » écrit à sa 2ème page :’’L’ASADHO dénonce l’existence du cachot de la Demiap ‘’.Dans un document daté du 12 avril 2019, l’association Africaine de Défense des Droits de l’Homme (ASODHO) se dit préoccupée de l’existence du cachot de la Demiap malgré les instructions du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. L’organisation déplore la détention au secret d’un nombre important de congolais qui ont été localisés au cachot du service des renseignements militaires dénommé ‘’Demiap’’ situé dans la commune de Kintambo. L’ASODHO qui condamne les actes de violation des droits fondamentaux de ces citoyens par les agents de la Demiap en toute impunité, fustige le fait que ,malgré l’ordre de fermeture des amigos des services des renseignements donné par le Président de la République, la Demiap continue à enlever et à détenir illicitement les personnes au-delà de quatre-huit heures, soit vingt-un jours sans l’autorisation préalable d’un juge.

‘’Kinshasa : Hilton Hôtel prêt pour 2020’’ note « La Prospérité » à sa dernière page. Le tabloïd indique que l’entreprise ‘’Modern Construction’’ a procédé à la signature d’un contrat de partenariat avec la chaîne hôtelière HILTON HOTEL en vue de construire un nouvel Hôtel moderne 05 étoiles à Kinshasa.

‘’ Médias : environ 80 journalistes de Télé 50 relâchés après leur interpellation par la police’’ écrit « La Prospérité » à sa 11ème page. Le tabloïd indique qu’environ quatre-vingts journalistes de Télé 50, une chaîne privée émettant à Kinshasa, ont été relâchés mercredi 10 Avril, après avoir été interpellés par la Police et conduits au Parquet Général de Kinshasa.

II. ACTUALITES INTERNATIONALES
Algérie

« La Tempête des Tropiques » écrit à sa 5ème page :’’les magistrats refusent de superviser la présidentielle ‘’.Le journal indique que les magistrats algériens, ont manifestés le samedi 13 Avril 2019 devant le ministère de la justice à Alger. Au nom de l’indépendance de la justice, ils refusent de superviser la présidentielle du 04 Juillet. Leur revendication : une justice libre et indépendante. Ces juges contestataires sont en rupture avec le syndicat des magistrats algériens proche du pouvoir. Mais ils affirment être majoritaires au sein de leur mouvement.
Soudan

« La Tempête des Tropiques » écrit à sa 5ème page :’’première rencontre entre l’opposition et les militaires ‘’.Le journal signale qu’à quelques heures après avoir été nommé à la tête du conseil militaire chargé de la transition, Abdel Fattah Abdlrahman Burhan a fait une série d’annonces, parmi lesquelles la promesse d’ouvrir un dialogue avec les partis politiques pour examiner comment gérer le soudan. Résultat, une première rencontre a eu lieu entre l’opposition, l’association des professionnels soudanais, fer-de-lance de la contestation, et les militaires.
Afrique du Sud

‘’L’ANC à nouveau éclaboussé par les scandales avant les élections’’ écrit « L’Observateur » à sa 9ème page. En moins d’un mois des élections générales en Afrique du Sud, les scandales de corruption n’en finissent pas de pourrir la campagne de son parti, le Congrès National Africain (ANC).

 

SERVICE DE LA COMMUNICATION ET PRESSE

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *