REVUE DE PRESSE (du jeudi 21 février 2019)

I ACTUALITES NATIONALES

POLITIQUE

« L’ACP » informe à sa une :’’L’Eglise orthodoxe promet d’apporter son soutien au Président Félix Tshisekedi’’. Le Pape et patriarche de l’Eglise Orthodoxe, Théodore le IIème, promet de soutenir le Président Félix Antoine Tshisekedi durant son mandat à la présidence de la RDC. Il a fait cette déclaration à l’issue d’un entretien mercredi à la Cité de l’UA, avec le Chef de l’Etat.
Par ailleurs, « L’ACP » rapporte à sa manchette :’’La situation à Yumbi, Beni et Butembo examinée à la Présidence de la République’’. La réunion du conseil national de sécurité présidée par le Président de la RDC, Félix Tshisekedi mardi à la cité de l’UA s’est poursuivie mercredi 20 février 2019. Comme ordre du jour : la situation à Yumbi, Beni et Butembo.
Pour sa part, « La Tempête des tropiques » révèle à sa manchette : ‘’Félix Tshisekedi préoccupé par l’insécurité à l’Est et à l’Ouest du pays’’. Le Président de la Rd Congo, Félix Tshisekedi, a présidé dans la soirée du mardi 19 février 2019, la première réunion du Conseil National de Sécurité. Cette rencontre a tourné autour de sept points essentiels. Entre autres, la persistance des tueries à Beni, Butembo et la criminalité à Kinshasa, à Goma, dans le haut-Katanga et dans d’autres parties du territoire national marquées par le cas de meurtre de sécurité d’accueil.
Par ailleurs, toujours dans sa manchette, « Le Phare » informe : « bientôt un forum sur la paix au Nord-Kivu ». Le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, a fait savoir lors de la réunion du Conseil National de Sécurité qu’il a présidé le mardi à la Cité de l’UA, qu’il compte organiser incessament, un forum sur la paix au Nord-Kivu. Le souci du Président de la République est d’écouter toutes les voix autorisées sur les causes visibles et « invisibles » de l’insécurité récurrente qui secoue cette partie de la République, l’identité réelle des membres des forces négatives internes et externes.
‘’Félix Tshisekedi et Joseph Kabila ont quatre jours pour se conformer à la loi’’signale « La Tempête des Tropiques » à sa 2ème page. Conformément à l’article 99 de la Constitution, le nouveau Président élu de la République, Félix Antoine Tshisekedi, et l’ancien Président Joseph Kabila, doivent déclarer leur patrimoine familial. Ces deux personnalités ont jusqu’au 24 février 2019 pour se conformer à cette disposition légale.
« La Prospérité » renseigne à sa 6ème page :’’Tshisekedi et l’urgence de la rupture ‘’. Le journal révèle que Félix Tshisekedi et Martin Fayulu anciens partenaires politiques, mais avec désormais différentes attributions et différents rêves. Pour le nouveau chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, il est question de signer les ordonnances, rétablir les relations diplomatiques, instaurer la paix sur l’ensemble du territoire national, assurer aux citoyens un environnement social où il fait beau vivre. Alors que pour Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle du 30 Décembre 2018, la vérité des urnes est de vigueur et prend visiblement une tournure plus importante
Concernant le FCC, « La Tempête des Tropiques » titre à sa une :’’FCC : le rappel à l’ordre de Joseph Kabila !’’ Le journal renseigne qu’hier mercredi 20 février 2019, les Chefs de regroupements politiques membres du FCC se sont réunis autour de leur autorité morale à Kingakati. Néhémie Mwilanya, le directeur du cabinet du Président sortant a expliqué que les membres du FCC se sont engagés à demeurer unis et solidaires sous le leadership de Joseph Kabila. Ils ont par ailleurs déclaré membres de la majorité parlementaire les députés nationaux et provinciaux élus sous la bannière du FCC.
Pour sa part, « Le Phare » annonce à sa une : « Kingakati : Kabila mobilise ses troupes ». Le quotidien explique que la journée d’hier a été intense et fort animée à Kingakati. De nombreuses personnalités politiques, se réclamant membres de la famille politique proche de l’ancien chef de l’Etat ont rehaussé de leur présence la grandiose manifestation consacrée à la signature de l’Acte d’engagement. Selon certaines sources, la teneur de cette rencontre sera révélée à l’opinion à l’issue de la réunion du comité stratégique qui sera tenu prochainement.
« L’ACP » quant à lui, écrit à sa 6ème page :’’Les membres du FCC signent un acte d’engagement et de fidélité’’. Les Chefs de différents regroupements membres du FCC ont procédé mercredi 21 février 2019 à Kingakati à la signature solennelle d’un acte d’engagement aux termes duquel ils réaffirment leur fidélité et loyauté à leur autorité morale, Joseph Kabila Kabange.
Toujours à ce sujet, « La Prospérité » titre à sa une : ‘’Le FCC consacre la naissance de sa majorité parlementaire ‘’. Le journal signale que les membres des partis et plateformes politiques ‘’Front Commun pour le Changement ‘’, réunis ce mercredi 20 février 2019, à Kingakati, réitèrent leur foi ainsi que leur fidélité en la vision de Kabila, Autorité morale et Président de la République honoraire, pour un Congo émergent. Le FCC reconnait en clair son échec lors du présidentielle du 30 Décembre 2018, mais, en revanche, il maintient sur le cap sur l’exécutif dont il entend coiffer la tête du gouvernement de coalition. Ainsi, Néhémie Mwilanya, coordonnateur du FCC, annonce une série d’activité de haute portée politique du FCC qui dispose désormais de la majorité parlementaire, dont sera issu le futur premier ministre.
Parlant de l’ultimatum de l’Assemblée nationale, « La Tempête des Tropiques » révèle à sa dernière page :’’L’Ultimatum de l’Assemblée Nationale arrive à son terme aujourd’hui !’’ Beaucoup de candidats à l’élection législative nationale s’étaient porté également candidats à l’élection législative provinciale tout en exerçant de hautes fonctions au sein de l’équipe de l’exécutif national. Non seulement ces personnalités haut placées de la scène politique nationale continuent de cumuler leurs charges publiques mais s’obstinent aussi à ne rien lâcher au profit de leurs suppléants. Il s’en est suivi une vive polémique entre ces dernières notamment avec l’Assemblée nationale qui n’a pas hésité de leur lancer un ultimatum pour opérer un choix clair entre leurs fonctions gouvernementales parlementaire sous peine de perdre définitivement celui-ci.
« Le Phare » indique à sa 4ème page : « Kyungu enfonce le clou : « Lamuka était une association momentanée » ». Pour Kyungu wa Kumwanza, après les élections, Lamuka, en tant que plateforme électorale ne doit plus continuer à exister. A ce titre, chaque membre qui la composait est censé rentrer à ses origines. Les siennes s’appellent « Ensemble » que dirige Moïse Katumbi.
Paraphrasant Kyungu wa Kumwanza, « Le Phare » signale à sa 4ème page : « Christophe Lutundula : la coalition Lamuka n’existe plus ». D’après Christophe Lutundula, Lamuka a été créé par un accord politique. Et quand on lit cet accord, Lamuka n’a été créé que pour servir de cadre de mobilisation électorale pour l’élection présidentielle. Le Président Kyungu n’a fait que traduire les évidences que commende le réalisme le plus élémentaire et l’objectivité.
« La Manchette » quant à elle, titre à sa 2ème page :’’l’élection au gouvernorat de Kinshasa comme au Kongo-central s’annonce rude ‘’.Le journal indique que l’élection de la ville-province de Kinshasa et au Kongo-central s’annonce rude. Dans la ville de Kinshasa, les candidats useront le pouvoir de l’argent dont ils disposent et sont capables de corrompre les consciences. Cependant, dans la province de Kongo-central, les députés provinciaux nombreux naïfs pourront miser sur l’équilibre sous régional, à moins que les jeunes mordent à la manipulation et à l’argent que les caciques de l’ancien régime pourront mettre à leur disposition pour arracher le pouvoir contre la volonté populaire.
« La Manchette » annonce à sa 4ème page :’’ la double nationalité reste une question tabou ‘’.Le journal signale que la décision de la Direction Générale de Migration (DGM) d’octroyer d’un visa d’entrée de trente jours aux étrangers d’origine congolaise est un pas dans la bonne direction. Elle permet de faciliter ou d’alléger les conditions d’obtention de ce précieux sésame tant réclamé par la diaspora même si le vrai débat est éludé depuis plus de trois décennies. Cette décision contribue à relancer la question de la double nationalité. Elle ne doit pas continuer à envenimer autant le climat politique. Pour les uns, le pays a besoin d’une main d’œuvre spécialisée pas toujours disponible. Pour d’autre, la question de la nationalité, va permettre aux étrangers de profiter des richesses nationales.
« Le Phare » indique à sa 5ème page : « Marche des agents de l’ex-Onatra hier jusqu’au Palais de la nation ». Des agents de la Société Commerciale de Transports et des Ports (SCTP) ont battu le macadam du boulevard du 30 juin, des avenues Lukusa, Roi Baudouin, Okito et Tshatshi, hier pour aller déposer leur mémorandum, à l’attention du Chef de l’Etat.
A la Gécamines par ailleurs, « Le Phare » indique à sa 5ème page : « l’Intersyndicale fixe l’opinion sur la santé de la Gécamines ». Cible privilégiée de certains milieux miniers et de certains ONG internationales opposés aux intérêts de la RDC, la Gécamines est présentement l’objet des critiques acerbes. Outre la mégestion de l’entreprise que l’on brandit en primeur, les détracteurs du Comité de gestion évoquent l’asphyxie financière. Ainsi pour mettre fin à tous ces calomnies, l’Intersyndicale de cette société minière a tenu à rétablir la vérité.
« RDC : le CSAC demande à tous les journalistes élus de ne plus prester » renseigne « Le Phare » à sa 9ème page. Le Conseil Supérieur de l’audiovisuel et de la Communication (CSAC) recommande aux professionnels des médias devenus acteurs politiques ou qui exercent un mandat politique de s’interdire de présenter ou d’animer des émissions.
‘’La viande de porc de l’UE interdite en RDC’’ note « La Tempête des Tropiques » à sa 9ème page. L’importation la commercialisation et la consommation de tous produits à base de la viande de porc en provenance de l’Union Européenne sont interdites en RDC, indique une décision du ministre d’Etat congolais en charge du Commerce Extérieur. Dans sa décision, le ministre Jean-Lucien Bussa précise que ces denrées alimentaires sont soupçonnés de causer une intoxication alimentaire et épidémie d’origine alimentaire.
II. ACTUALITES INTERNATIONALES
Ouganda
« La Tempête des Tropiques » écrit à sa page internationale :’’Le parti au pouvoir approuve la candidature du Président Museveni à un sixième mandat’’. Le parti au pouvoir en Ouganda a annoncé mercredi avoir approuvé la candidature du Président Yoweri Museveni, 74 ans, pour la présidentielle de 2021, où il briguera un sixième mandat.
Zimbabwe
Zimbabwe nostalgique du nonagénaire Mugabe ?’’ s’interroge « La Tempête des Tropiques » à sa 7ème page. Déjà regretté ? Probablement pas, mais sa retraite discrète, son âge et la main de fer de son successeur ont peut-être commencé à adoucir l’image de tyran de l’ex-Président du Zimbabwe Robert Mugabe, qui fête jeudi ses 95 ans.
Sénégal
« Macky Sall m ise sur une réélection au premier tour de la présidentielle » note « Le Phare » à sa 13ème page. Le journal rapporte que l’opposition dénonce l’invalidation de deux candidatures : celle de Karim Wade, fils et ancien ministre du prédécesseur de Macky Sall et celle du maire déchu de Dakar, Khalifa Sall.
Etats-Unis
« L’ACP » note à sa page internationale :’’Donald Trump dénonce une possible tentative « illégale » de destitution’’. Le Président américain Donald Trump a dénoncé une tentative illégale pour l’écarter du pouvoir suite aux révélations de l’ancien directeur par intérim du FBI dans une interview diffusée le dimanche sur la chaîne CBS.
Russie
« Poutine menace d’envoyer ses nouveaux missiles sur les pays occidentaux » signale « Le Phare » à sa 14ème page. Le président russe reproche aux Etats-Unis le déploiement de nouveaux systèmes d’armements en Europe. Dans un discours de politique intérieure, Vladimir Poutine a assuré ce mercredi vouloir améliorer la qualité de vie de ses compatriotes.

SERVICE DE LA COMMUNICATION ET PRESSE

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *