REVUE DE PRESSE (du jeudi 14 mars 2019)

I ACTUALITES NATIONALES

POLITIQUE

« F. Tshisekedi depuis hier à Nairobi » annonce « Le Phare » à sa une. Le Chef de l’Etat congolais, Félix Antoine Tshisekedi, se trouve depuis hier mercredi 13 mars 2019 à Nairobi, au Kenya où il prend à un sommet mondial sur le climat, officiellement baptisé « One Planet summit ». Il s’agit, en fait, de la 4ème Assemblée Générale des Nations Unies sur l’Environnement et le Changement climatique.

« L’ACP » note à sa 4ème page :’’le Président Félix Tshisekedi à Nairobi pour un sommet sur l’environnement ‘’.Parlant toujours de la présence du Président Félix Tshisekedi à Nairobi, le bulletin rapporte que la réunion de Nairobi va traiter des problèmes du changement climatique qui frappe le monde entier dont le continent africain subit les conséquences. Initiatrice de ce sommet, la France sera représentée par son président de la République, Emmanuel Macron.

« La Tempête des Tropiques » titre à sa une :’’Félix Tshisekedi et Emmanuel Macron se rencontrent aujourd’hui à Nairobi ‘’.Le journal signale que le président Félix Tshisekedi s’entretient avec son homologue français Emmanuel Macron aujourd’hui jeudi 14 Mars à Nairobi où il séjourne depuis hier mercredi 13 Mars. Les deux hommes d’Etat doivent aborder les reformes en cours en RDC et renforcer les liens diplomatiques entre les deux pays. Ils se voient à l’occasion de la 4ème Assemblée générale des Nations-Unies pour l’environnement « One Planet Summit ».Ces assises, qui déroulent du 11 au 15 Mars de cette année.

« L’ACP » renseigne à sa 5ème page :’’Le Président Félix-Antoine Tshisekedi attendu le 26 Mars 2019 à Kigali ‘’.Le Président congolais est attendu à Kigali le 26 Mars prochain pour sa première visite au Rwanda, la première d’un chef d’Etat congolais depuis 2016,dans le cadre de l’amélioration des relations historiquement compliquée entre Kigali et Kinshasa. Cette visite du Président Félix Tshisekedi sera la première visite officielle d’un Président congolais au Rwanda après le déplacement de Joseph Kabila à Rubavu, dans l’ouest du pays, en Aout 2016.L’information a été confirmée par le ministre des Affaires étrangères rwandais Richard Sezibera.

« L’Observateur » annonce à sa une : « Félix Tshisekedi participe au somment sur l’environnement à Nairobi ». Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a quitté Kinshasa mercredi à destination de Nairobi, du 13 au 14 mars 2019 aux coté de ses pairs africains et européens, aux travaux de la 4ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nation Unies sur le climat et l’environnement.

« Le Phare » annonce à sa une : « Le ministre Lumeya, le DG de l’ex-Onatra et le Président de l’ARPTC suspendus ». Intervenant sur un autre registre, le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat a annoncé que ce dernier a donné injonction au Premier ministre, Bruno Tshibala, de suspendre, toutes affaires cessantes, le ministre des Affaires Foncières, Lumeya Dughu, le Directeur général Adjoint de la SCTP, ex-Onatra.

« La Prospérité » titre à sa une :’’Evariste Mabi dénonce la corruption et se retire’’. Du haut de ses 77 ans d’âge, Evariste Mabi dénonce, en effet, un scandaleux monnayage des voix aux élections sénatoriales dont la Ceni prévoit, pourtant, la tenue pour ce vendredi 15 mars 2019 dans 24 assemblées provinciales à travers le pays, à l’exception de Beni, Butembo ainsi que de Yumbi. Ainsi, va-t-il décidé de jeter l’éponge voilà pourquoi, dans sa correspondance d’hier 14 mars 2019, telle qu’il l’a adressée à Corneille Nangaa, le Président de la Centrale Electorale, il voulait signer une vive alerte et, surtout, lancer un appel à la vigilance pour la crédibilité du futur Sénat. « Cette dénonciation de la corruption devra inviter la Ceni à redoubler de vigilance pour prendre des mesures idoines pour crédibiliser la suite du processus électoral ». Va-t-il déclaré.

« La Tempête des Tropiques » renseigne à sa 2ème page :’’Vital Kamerhe inaugure le nouveau bâtiment du gouvernorat de Lualaba ‘’.Le journal indique le directeur de cabinet du président de la République, Vital Kamerhe, a inauguré le mardi 12 Mars à Kolwezi le nouveau bâtiment qui abritera le gouvernorat de la province de Lualaba. Les travaux de construction du nouveau gouvernorat de Lualaba ont été financés sur fonds propres de la province. Le directeur de cabinet du chef de l’Etat et le gouverneur de ladite province, ont visité les différents bureaux que regorge le nouveau gouvernorat de la province.

« Quid de la visite de Vital Kamerhe à Kigali » annonce « L’Observateur » à sa 2ème page. La nouvelle a été donnée par la présidence congolaise. ‘’Le directeur de cabinet du chef de l’Etat, Vital Kamerhe s’est rendu à Kigali, mardi 12 mars 2019’’, peut-on lire dans un tweet posté mardi soir par le service de communication du Palais de la Nation.

« La Tempête des Tropiques » annonce à sa 3ème page :’’la VSV publie une liste de 135 personnes à libérer ‘’.Le journal révèle que la Voix des sans Voix pour les droits de l’homme (VSV),une organisation de droit congolais de défense et de promotion des droits humains, a déclaré par la bouche de son directeur exécutif, Rostin Manketa, que la libération des prisonniers s’impose pour cimenter la réconciliation nationale. La VSV a rendu publique, dans un document, la liste de 135 prisonniers politiques a libérer, selon la promesse faite par le chef de l’Etat, lors de sa présentation de son programme d’urgence de ses 100 Jours à la tête du pays.

« L’ACP » annonce à sa 6ème page :’’les événements tragiques de Yumbi au conseil des droits de l’homme de Genève ‘’.La porte-parole de la MONUSCO, Florence Marchal a indiqué, au cours de la conférence de presse des Nations Unies a indiqué que les incidents tragiques intercommunautaires du territoire de Yumbi, dans la province du Mai-ndombe seront à l’ordre du jour de la 40ème session du conseil des droits de l’homme de Mars à Genève. La représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC, Mme Leila Zerrougui prendra part au dialogue interactif sur la RDC organisé à cette occasion. Une session du conseil de sécurité se tiendra le 18 Mars au cours de laquelle des représentants des autorités congolaises prendront part.

« F. Diongo et F. Yangambi libérés » annonce « Le Phare » à sa 3ème page. Franck Diongo, Fimin Yangambi, Twite Kalumba, Kazadi Kalonji Bukasa, Mbav, et Kabemba figurent au nombre des premiers prisonniers politiques et d’opinions rendus libres, à partir d’hier mercredi 13 mars 2019, à la suite des mesures individuelles de grâce prises en leur faveur par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi. Ces mesures, indique-t-on, portent remise des peines qui leur restaient à purger, après leur condamnation.

« La Tempête des Tropiques »écrit à sa 5ème page :’’Yumbi :possibles crimes contre l’humanité d’après l’ONU ‘’.Le Haut-commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme a indiqué que l’enquête a conclu que les crimes répertoriés à Yumbi pouvaient constituer des crimes contre l’humanité, de meurtre, de torture, de viol et d’autres formes de violences sexuelles, ainsi que de persécution. Face à ces crimes atroces, la Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, a appelé à ce que des mesures soient prises pour poursuivre les responsables afin d’éviter de nouvelles effusions de sang. Il est aussi essentiel de veiller à ce que les auteurs soient punis, et que les nombreuses femmes, enfant et hommes victimes de ces terribles violences obtiennent justice et assistance.

« Le Congolais Jean-Pierre Bemba présente sa facture à la CPI » écrit « L’Observateur » à sa 5ème page. Jean-Pierre Bemba a présenté une note pour le moins salée à la Cour pénale internationale : 68,6 millions d’euros, soit presque la moitié du budget annuel de l’institution.

‘’Lumeya, Mukoko et Manikunda frappés’’ renseigne « La Prospérité » à sa dernière page. La nouvelle est tombée hier mercredi 13 mars dans la soirée, sur les ondes de la Télévision nationale. Un ministre et deux mandataires publics ont été suspendus de leurs fonctions par la Présidence de la République pour des actes de mégestion et d’insubordination de façon répétitive et continue. Il s’agit, en effet, du Ministre des affaires foncières, Lumeya Dhu Maleghi, du Président de l’Autorité de Régulation des Postes et des Télécommunications (ARPTC), Oscar Manikunda, ainsi que du Directeur Général de la SCPT, Daniel Mukoko Samba et son adjoint, Destin Pelete Shimuna.

« Le Phare » annonce à sa 4ème page : ‘’ Le Sénat totalement discrédité ! ». Alors que les élections sénatoriales n’ont pas encore eu lieu et c’est demain vendredi 15 mars qu’elles pourront se dérouler l’image des hommes et femmes qui constitueront la prochaine chambre haute du Parlement est totalement entamée. Et pour cause : il n’y aura pas de jeu démocratique attendu pour élire les futurs sénateurs.

« La Tempête des Tropiques »note à sa 6ème page :’’Kikwit : l’électricité rétablie après trois ans d’interruption ‘’.La société nationale d’électricité (SNEL) a relancé la desserte en énergie électrique dans la ville de Kikwit depuis le 11 Mars. L’événement est intervenu après trois ans d’interruption suite à l’insolvabilité des abonnés. Le chef de Centre de la SNEL à Kikwit, Hyacinthe Mutute, a appelé les abonnés à s’acquitter de leurs factures de consommation d’électricité pour permettre à la société de desservir la ville sans interruption.

« L’Observateur » annonce à sa 6ème page : « Des agents de l’Etat arrêtés, mais pas inculpés ». Cela fait deux ans jour pour jour que l’Américain Michael Sharp et la suédoise Zaida Catalan ont été assassinés en RDC. Le 12 mars 2017, ces deux experts de l’ONU étaient enlevés sur la route non loin de la localité de Bunkonde dans la province du Kasaï central où ils enquêtaient sur l’origine des violences pour le compte de Conseil de sécurité.

« La Prospérité » révèle à sa 16ème page :’’Les grévistes accentuent la pression !’’ La grève est loin de s’arrêter. Les employés des indo-pakistanais et chinois sont plus que déterminés à voir leurs revendications produire des résultats favorables. Le mercredi 13 mars 2019, au Grand marché de Kinshasa, la plupart des magasins appartenant aux indiens et aux libanais étaient fermés. Ces travailleurs déplorent les mauvaises conditions de travail et réclament la majoration de leur salaire car, estiment-ils, qu’il est trop bas et cela ne leur permet pas de subvenir aux besoins quotidiens.

II. ACTUALITES INTERNATIONALES

Canada

« Le Canada cloue ses Boeing 737 MAX au sol » annonce « Le Phare » à sa 15ème page. Le Canada était l’un des derniers grands pays, avec les Etats-Unis, a encore permettre le vol de ces appareils, impliqués dans 2 crashs en 5 mois. L’étau se resserre autour de Boeing.

 

SERICE DE LA COMMUNICATION ET PRESSE

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *