Les nouveaux dirigeants appelés à payer les arriérés des salaires.

La délégation syndicale de l’Office congolais de contrôle (OCC) demande à la  nouvelle équipe dirigeante de l’entreprise entrée en fonction lundi 21 novembre de payer les arriérés de salaire des agents. Un nouveau directeur général de l’entreprise Risasi Tabu a été nommé. Il prend la place de Bernadette Muongo.

« Nous accusons des arriérés de salaire. Le premier défi [ de la nouvelle direction] est d’arriver à payer régulièrement le salaire, à résorber les arriérés des salaires, à payer des décomptes des retraités, à payer des arriérés des personnes décédées qui ont laissé leurs familles », plaide Basile Masua Tchomba, président de la délégation syndicale de l’OCC.

Selon lui, la nomination de la nouvelle équipe met fin à une période où les cadres de l’OCC ont assisté à un conflit entre le conseil d’administration et la direction générale. Ce qui, selon lui, n’a pas favorisé un bon climat de travail.

En septembre dernier, les agents de l’OCC avaient observé plusieurs jours de grève pour réclamer le paiement des arriérés de salaire.

Le président du conseil d’administration de l’entreprise avait appelé le mois dernier les travailleurs à mettre fin à leur grève, promettant de trouver une solution concertée. L’Office congolais de contrôle s’est engagé le 16 novembre à payer deux des quatre mois d’arriérés de salaire.

D’après le président national de la délégation syndicale de l’OCC, l’entreprise connait depuis quelque temps une crise de trésorerie qu’il attribue à certaines réformes et décisions du gouvernement central, sans donner plus de détails.

Source : Radio Okapi