L’Office Congolais de Contrôle s’inscrit dans une nouvelle dynamique amorcée en 2008. La vision impulsant cette nouvelle politique générale de l’Office, peut se traduire en cinq points :

Système de management de la qualité

L’Office Congolais de Contrôle s’est doté d’un Système de management de la qualité, par objectifs, qui est en cours de déploiement. Sa gestion est basée sur les résultats.

Ce choix de management permettra de mettre en œuvre une stratégie de qualité globale, afin de mieux satisfaire la clientèle institutionnelle et celle des entreprises.

Reconnaissance régionale & internationale

L’Office Congolais de Contrôle suit un cap stratégique clair et exigeant pour 2008-2012 : Renforcer la reconnaissance régionale et internationale de l’Office, par une politique d’accréditations dynamique, et assurer la mise en place d’un Système de management de la qualité selon les normes ISO 9001 : 2000.

Renforcement des capacités de normalisation et de certification
L’Office Congolais de Contrôle est le point de convergence du gouvernement en matière de normalisation. Il représente l’État congolais pour l’établissement des politiques et procédures régissant les Normes nationales dans le cadre d’activités régionales et internationales de normalisation.

À ce titre, l’Office s’appuiera sur la coopération scientifique et sur les sociétés d’inspection homologues de la sous-région, pour mettre en œuvre et faire respecter les normes intervenant dans le processus de la fabrication des produits et de leur mise en consommation.

Auprès de ses partenaires et clients, L’Office valorisera les normes ISO, et toutes spécifications et règlements techniques favorisant la qualité et la productivité afin d’accroître leur compétitivité, à l’heure de la mondialisation.

Diversification

Par ailleurs, l’Office va poursuivre une politique de diversification sectorielle en développant notamment, ses services aux entreprises Cette stratégie est construite sur la recherche de nouvelles opportunités de marchés, afin de consolider la politique de transformation et d’innovation de l’Office, et, de pouvoir réduire son exposition aux risques de variation des ressources liées aux seules activités d’importation, métier historique de l’Office, qui représentent actuellement plus du tiers du total de ses revenus.

Développement des compétences

Dans un monde en évolution constante, l’Office développera ses compétences, connaissances techniques et savoir-faire, grâce à une veille technologique et informationnelle constante et à la mise en œuvre des programmes de formation conçus, dans un souci d’innovation, pour assurer, maintenir et renforcer la qualification de notre personnel afin de garantir un niveau uniforme de compétence.