Fermeture de 32 unités de fabrication de boissons «non conformes» à Nord-Kivu.

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, a ordonné la fermeture de trente-deux unités de fabrication de boissons fortement alcoolisées, des jus et eau de table « non conformes». Dans son arrêté publié lundi 28 mars, il a expliqué que cette mesure visait à préserver la santé de la population de cette province contre la consommation de ces boissons produites hors normes.

La décision de Julien Paluku a été prise après la mission mixte effectuée sur place par le ministère provincial de l’industrie, la Direction générale des douanes et accises (DGDA) et l’Office congolais de contrôle (OCC), en vue d’évaluer la conformité de ces boissons.

 

Julien Paluku, gouverneur du Nord-Kivu, interrogé par la presse à Goma (Photo Myriam Asmani)

Julien Paluku, gouverneur du Nord-Kivu, interrogé par la presse à Goma

Parmi ces maisons de fabrication de boissons alcoolisées, 12 sont installées dans la ville de Butembo, 3 à Beni et 17 autres à Goma et Sake.

Ces unités de production fermées pourront éventuellement être rouvertes, à condition qu’elles répondent aux normes administratives et techniques requises pour entreprendre dans le domaine industriel, précise l’arrêté du gouverneur du Nord-Kivu.

Selon ce document, la saisie, la confiscation et la destruction seront faites  en tout lieu où seront exposées en vente, les boissons alcoolisées  produites par les unités de production frappées de fermeture.

Pour sa part, le président de la Fédération des entreprises du Congo (Fec)/Butembo, Polycarpe Ndivito, parle d’une mesure qui cause des pertes de capitaux énormes aux entreprises fermées et qui renvoie des centaines des travailleurs au chômage.

Polycarpe Ndivito appelle toute fois les opérateurs économiques à fournir un effort pour respecter les lois et normes en matière de production et commercialisation des boissons.​