Campagne de sensibilisation OCC auprès des partenaires pétroliers

Le Département Métrologie de l’Office Congolais de Contrôle a tenu le 6 novembre 2013 une séance de travail avec les partenaires du secteur pétrolier installés à Kinshasa. Lieu de rencontre : le NAUTIC CLUB, au bord du fleuve Congo. Thème d’entretien : « la traçabilité des mesures dans les stations de carburant ».

Pendant une trentaine de minutes, le Chef de Département entouré de son Adjoint et de plusieurs collaborateurs, M. Victor KANAMA VIKY MBUYA Ir.C., a commencé par définir la métrologie et indiquer son importance dans la vie de chaque jour.

Etaient notamment présents les opérateurs pétroliers publics et privés suivants : Cohydro, Cobil, Monalux, Trancogen, Bénédiction Oil, Tout est vanité Oil.

Ensuite, il a expliqué pourquoi l’OCC via son Département de Métrologie fait les vérifications et les étalonnages. Il s’agit de répondre aux exigences de la réglementation nationale en la matière et de faire respecter les normes internationales pertinentes dans ce domaine, en particulier les normes OIML.

Les instruments de mesure concernés par la vérification et l’étalonnage que réalise le Département de Métrologie sont : les citernes fixes ou mobiles, les distributeurs de carburant, les décamètres jaugeurs, les lattes, les règles de jaugeage et la canne T. Il a été souligné que la périodicité pour la vérification et l’étalonnage était d’un an légalement, mais suite a certains impératifs environnementaux, cette opération a été réduite et se fait trimestriellement.

Les avantages liés a ces essais ne sont pas des moindres. En effet, ils permettent : la garantie de bonnes mesures, la gestion optimale et exacte des stocks ainsi que l’économie des conflits et des poursuites judiciaires dans les affaires ou dans la société, spécialement lorsque l’usage des mesures est une activité rentable.

L’initiative du Département de Métrologie, accompagnée à cette occasion du Département Marketing, permet à l’Office de travailler en synergie avec ses partenaires, d’explorer ou développer d’autres créneaux ainsi que d’en faire la publicité auprès de certaines couches de la population, voire auprès d’autres opérateurs commerciaux ou industriels.

La rencontre s’est terminée par une note de satisfaction de tous les partenaires présents et l’engagement de poursuivre un contact jugé à l’unanimité fort utile.

Rév. Jean Boanerges Kaseke Dyemo

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *